A la Une, Gambie, Politique

Contre la fraude: Les Gambiens votent encore avec des billes (photos)

Vote billesUnique au monde, le vote avec des « billes » en Gambie, est présenté comme le meilleur moyen de contourner la faraude électorale. Et c’est par ce procédé que les Gambiens votent encore ce jeudi 1er décembre 2016.

Des observateurs saluent l’originalité et l’efficacité de ce procédé qui permet à tout citoyen en âge de voter, d’accomplir son devoir civique même les analphabètes.

L’autre avantage majeur demeure le cout relativement bas du système par rapport au système traditionnel de vote avec des bulletins de vote dans les urnes. Par ailleurs, le bourrage d’urne est quasi-impossible avec ce système d’où la réduction du risque de fraude.

urnes-gambieFace à la presse la veille du scrutin, la Commission électorale indépendante (IEC), a expliqué mieux au public, ce système de vote avec des billes.

Selon les explications du  vice-président de l’IEC, Malleh Sallah, chaque votant a devant lui, trois bidons métalliques. Les bidons colorés sont par ailleurs tous décorés d’une photo du candidat et son emblème à savoir le président sortant Yahya Jammeh, Adama Barrow et Mama Kandeh, tous âgés de 51 ans.

Au moment du vote, souligne Malleh Sallah, les électeurs reçoivent une bille, s’isolent derrière un rideau et glissent leur bille dans une des urnes – un petit bidon cylindrique d’une soixantaine de cm de haut.

L’introduction de la bille dans l’urne fait tinter une clochette, censée empêcher un deuxième vote frauduleux.

BilleA noter que des mesures ont été aussi prises pour qu’on ne puisse pas confondre les bruits. Ainsi, les bicyclettes sont ainsi interdites dans un rayon de 500 mètres autour du centre de vote.

Les membres de l’opposition qui souhaitent avoir un représentant dans chaque bureau de vote, ne pourront donc pas venir à vélo.

« C’est unique et nous sommes très fiers de ce système », a déclaré le vice-président de l’IEC, expliquant comment le Département des travaux publics gambiens avait imaginé ce système il y a six décennies.

Si le vote avec des billes en Gambie garantit plus ou moins un scrutin juste et équitable, peut être que les autres pays devraient s’inspirer de cela afin de rompre avec des élections truquées.

Vote

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *