A la Une, Gambie, Politique

Yahyah Jammeh: « seul Dieu peut me faire partir »

Yayah JamehOuverts depuis 7H, heure locale, les bureaux de votes devraient se refermer sur toute l’étendue du territoire national de la Gambie, qui vote ce jeudi 1er décembre pour élire un nouveau président. S’en suivront ensuite les dépouillements pour des premiers résultats prévus dans la nuit du jeudi à vendredi.

La Gambie va-t-elle tourner la page Yahya Jammeh au pouvoir depuis 22 ans? C’est la grosse interrogation.

A en croire l’analyste  politique sénégalais, Babacar Justin Ndiaye, « il ne fait l’ombre, d’aucun doute, le président sortant n’est pas encore prêt à se retirer du pouvoir ».

« Qui connait son goût pour le pouvoir, sa jeunesse aussi, les perspectives d’un exil pour un jeune comme lui n‘étant pas roses, il s’accrochera au pouvoir explique Babacar Justin Ndiaye; d’autant plus qu’il n’a pas de base de replie comme Blaise Compaoré », a-t-il analysé.

« Géographiquement, la Gambie est enveloppée par le Sénégal; exactement comme l’Afrique du Sud enveloppe le Lesotho. (…) Il va vendre chèrement sa peau, électoralement et militairement. Je ne le crois pas », estime Babacar Justin Ndiaye.

A souligner que lors de la compagne électorale, Yahya Jammeh avait affirmé que «  seul Dieu pouvait l’enlever du pouvoir ».

Dans le même registre, son principal challenger Adama Barrow dit être sûr à 100% de gagner, conseillant au président sortant « d’accepter la volonté du peuple s’il perd ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *