Burkina Faso, Niger

M. Mamane : la Nigérienne qui transforme les plantes sauvages en électricité

Mariama MamaneTransformer des problèmes en solution, telle est la philosophie de la jeune Mariama Mamane. Etudiante  en eau et assainissement au Burkina Faso, la jeune nigérienne de 26 ans travaille sur la transformation de la jacinthe d’eau en source d’énergie électrique.

Cette plante répandue en Afrique est combattue par plusieurs organisations à cause de ses effets néfastes sur la faune et la flore. En effet la  jacinthe pollue et assèche toutes les surfaces  d’eau auxquelles elle s’attaque.

Avec sa startup JACIGREEN, Mariama Mamane entend transformer 500 000 m3 de biogaz de  la plante en 1 700 000 kWh d’électricité nécessaires à alimenter 2500 ménages. Les travaux de l’étudiante sont salutaires car le taux d’électrification des zones rurales est très faible dans plusieurs pays africains.  Pour réaliser son projet, Mariama Mamane doit mobiliser 88 millions de FCFA ; un défi de taille elle.

« A l’école, on nous parle tout le temps de protection de l’environnement. Nous nous asseyons pour réfléchir à la manière dont nous pourrions changer les choses, mais nous n’agissons pas, s’indigne Mariama. Moi, je veux agir, Ce qui m’intéresse, c’est l’acte que je peux poser et la contribution concrète que je peux apporter à la réalisation des objectifs de développement durable », a expliqué Mariama au Journal Le Monde.

Le projet de la nigérienne a remporté le prix « Coup de cœur » du jury des African Rethink Awards ; la compétition qui récompense les initiatives innovantes africaines.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *