Politique

Zimbabwe : Robert Mugabe lance sa nouvelle monnaie

dollar zimbabwéen

Le Zimbabwe instaure le fameux « Billet d’obligation », sa nouvelle monnaie. Attendue depuis plusieurs semaines, la nouvelle monnaie vient de faire son entrée en circulation et ce depuis lundi par la Banque centrale.

D’un montant de 2 à 5 dollars, la nouvelle monnaie du peuple zimbabwéen à été imprimée dans la capitale, Harare. Le billet, de parité avec le dollar américain, est déjà débloqué comme payement ou salaire.

Malgré cette avancée du pays vers une autonomie financière, le peuple quant à lui vit dans une crainte de plus en plus grandissante. Le traumatisme des récents changements de monnaie au cours de ce millénaire, reste encore gravé dans les mémoires.

C’est depuis 1980 que le Zimbabwe est dirigé d’une main de fer par Robert Mugabe. Mais aujourd’hui, le pays traverse une grave crise économique semblable à celle du début des années 2000. Cette crise serait due au changement de sa monnaie vers une autonomie financière.

En effet, l’an 2000 à été une année difficile pour le pays. C’est au cours de cette année qu’à eu lieu l’hyperinflation et aujourd’hui, la population redoute sa répétition. Déjà prés de trois quart des 16 millions des habitants zimbabwéens vivent sous le seuil de la pauvreté et 90% de sa population active n’a pas d’emploi formel.

Depuis l’adoption du dollar américain et du Rand Sud-africain en 2009 par le gouvernement de Harare, la hausse des prix est vertigineuse. Elle atteint jusqu’à 500 milliard pour cent et fait perdre toute sa valeur au dollar zimbabwéen

Mais, c’est parce qu’il se trouve aujourd’hui à court de dollars que le pays a décidé en septembre dernier de lancer ses « Billets d’obligation », une nouvelle monnaie qui ne dit pas son nom.

Pour le président de la République, ce changement s’impose afin de remédier au manque criant qui asphyxie son économie.

Une chose est à souligner quant aux conditions d’utilisation des « Billets d’obligation ». Son nom l’indique si bien, et le gouverneur de la Banque centrale de Harare le précise.

Il informe donc que 75 millions de dollars doivent être émis sous forme de « Billets d’obligation » d’ici la fin de cette année. Les déposants pourront retirer un maximum de 50 dollars par jour et de 150 par semaine.

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *