A la Une, Côte d’Ivoire, Politique

Houphouët-Boigny: Un vent de prospérité qui souffle sur la Cote d’Ivoire

Félix Houphouët-BoignyFélix Houphouët-Boigny a été le point focal de la scène politique de son pays natal jusqu’au 07 décembre 1993 à Yamoussoukro où il a tiré sa révérence. Cela fait donc 23 années depuis sa disparition, que son image demeure toujours dans l’esprit des Ivoiriens.

Suivant sa biographie officielle, il a été chronologiquement chef traditionnel, médecin, planteur, dirigeant syndical, député ivoirien en France, ministre de gouvernements français, président de l’Assemblée Nationale ivoirienne, maire d’Abidjan, Premier ministre ivoirien et premier président de la Cote d’Ivoire de 1960 à 1993.

C’est ainsi qu’il développa l’économie ivoirienne surtout dans le secteur agricole. Il a fait de son pays la prospérité du continent, dès lors en proie à la pauvreté. C’est par l’exportation du cacao et du café qu’il fait de ce îlot de prospérité, le « miracle ivoirien».

On retiendra de son parcours, une personnalité née pour conduire son peuple vers le développement. C’est d’une main de maître qu’il  a construit son pays.

23 ans après sa disparition, ses actions restent plus que jamais influentes en Afrique et surtout en Côte d’Ivoire. Ses pensées transmises à ses héritiers, sont mises en œuvre chaque jour dans le pays sur lequel il continue de veiller.

Le bâtisseur de la côte d’ivoire moderne à réussit de son vivant à faire de toutes les couches ethniques, un bloc. Aujourd’hui, on sent toujours ce vent « houphouétien » sur la Côte d’Ivoire.

En réalité, le pays à connu des troubles et moments douloureux sans son père « Nanan Houphouet ».  C’est alors que naissait le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Une unité qui relance la population vers la vision idéaliste initiale pour un développement durable.

Aujourd’hui, c’est d’une même voix que les institutions financières proclament la  renaissance de la Cote d’Ivoire.

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *