A la Une, Affaires, Politique

Espionnage: L’Afrique au cœur des nouvelles révélations « Edward Snowden »

Edward SnowdenPrésidents en exercice, anciens Chefs d’Etat, Premiers ministres, chefs militaires, hommes d’affaires influents, ambassades, institutions, mouvements rebelles, bref, les personnalités africaines, toutes ont été placées sous surveillance sur divers angles. Au premier rang, c’est les chefs d’états et leurs premiers ministres qui sont la cible principale.

C’est en effet une vingtaine de pays africains qui sont sur écoute par les agences de renseignement britannique et américaine. Edward Snowden, l’ex-consultant de la NSA a rendu public des dizaines de documents « top-secret ». Des extraits de ces documents entre 2009 et 2011 ont été publiés sur « Le Monde ».

Les pays concernés par cet espionnage ne sont pas uniquement anglophones. Sur la liste, ont peut voir figurer les pays comme le Kenya, le Zimbabwe, la Somalie, le Togo, le Niger, le Mali, le Burkina Faso, l’Algérie etc.

La NASA et les services britanniques assurent par contre une chose: « nous ne faisons jamais aucun commentaire sur des sujets liés au renseignement (…) c’est un travail mené conformément au strict cadre juridique et politique qui veille à ce que nos activités soient autorisées ».

A Conakry, le Premier ministre de Dadis Camara, Kabiné Komara est écouté. Les télécommunications de Faure Gnassingbé sont dans les radars des grandes oreilles. En RDC, c’est le secteur des mines qui est pointé. Les communications des hommes d’affaires proches de Kabila sont interceptées.

Rappelons qu’en 2009, tous les échanges au palais présidentiel angolais sont suivis de prêt par les services de renseignement.

La grande Bretagne suit particulièrement les communications de Umarau Yar’Adua et Goodluck Jonathan du Nigeria.

Ceci n’est qu’une petite partie du tout. L’Afrique ne sera pas de si tôt épargnée par l’interception de ses communications.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *