A la Une, Gambie, Politique

Gambie: Jammeh veut recourir à la Cour suprême

 

Jahya devant la cour supreme

Yaya Jammeh change, une fois de plus d’avis. Suite à sa contestation des résultats de la présidentielle du 1er décembre dernier, il surprend encore.

En effet son parti l’Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), a indiqué dans un communiqué dans la nuit du samedi à dimanche sa résolution de « suivre les recours légaux de la contestation des résultats devant la Cour suprême » selon RFI.

D’après l’APRC, cette décision vient après la volte face de Yaya Jammeh. Et ce, même s’il est en contradiction avec ses propos de vendredi soir où il exigeait l’organisation de nouvelles élections.

Le nouveau président Adama Barrow a fait remarquer à Jammeh, qu’il n’est pas en droit d’annuler le scrutin et en organiser un nouveau. Il lui a de plus souligné qu’il devait passer par la voie légale. Celle d’adresser un recours à la cour suprême, comme l’exige la constitution gambienne.

Les trois partis et leur candidat qui se sont affronté pour le palais présidentiel gambien, ont en réalité dix jours après les élections pour déposer ce genre de recours devant la cours suprême.

Yayha Jammeh est donc en droit de le faire jusqu’au 12 décembre prochain. Seule entorse, la date du lundi 12 décembre, est fériée sur le calendrier. Demain donc, il ne pourra pas le faire.

Par ailleurs, l’APRC, informe dans un communiqué que ce recours sera soumis mardi à la cours suprême.

Notons que cette même Cour est soupçonnée depuis de nombreuses années, d’être aux ordres de Jammeh. Ceci amène à se poser la question du temps qu’ils mettront avant de pouvoir siéger et délibérer.

Les gambiens, eux, pendant ce temps se trouvent dans une inquiétude totale.

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *