Affaires, Nigéria, Politique

Nigeria : la société civile s’implique dans la gestion des affaires publiques

 

mme-h-k-ndiayeAu Nigeria, seule la voix du gouvernement ne compte plus pour la transparence dans la gestion des affaires publiques.

La société civile, se joint à son amélioration. Elle a permis la diffusion de certaines informations relative à la gestion des affaires publiques à la population récemment.

Cet engagement du gouvernement se ressent plus, suite au quatrième Sommet Mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (POG) qui a eu lieu à Paris, vendredi 09 décembre dernier.

Parmi les sociétés civiles engagées dans la transparence au Nigéria, on peut citer l’initiative de la Plate-forme BudgiT, disponible depuis 2011. Il y est publié en détails, la dette extérieure du pays, le budget du ministère de l’Éducation, ou encore celui de la Santé avec des graphismes très pédagogique à l’appui.

Cette même plateforme a initié un service dénommé Tracka, en Juillet 2014. C’est un palier de partage où un certains nombre de nigérians peuvent réclamer des détails et comptes rendus sur les budgets de leurs régions et surveiller l’avancement des projets d’aménagements et d’infrastructures, notamment les hôpitaux, écoles …etc.

Ces initiatives ont permis construire un centre de santé dans l’Etat de Delta et  d’ouvrir les portes d’un nouvel établissement scolaire pouvant accueillir des élèves dans l’Etat d’Ogun.

Seul couac relatif à ces informations rendues public, est leur insuffisance même si la finalité demeure la transparence.

Cette insuffisance est liée notamment au manque d’interprétation de ces données, souvent obsure à la population.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *