Maghreb, Maroc, Projets

Maroc: le plus grand théâtre d’Afrique s’érige à Casablanca

theatre

Rachid El Andaloussi, l’architecte le plus réputé du Maroc est le concepteur du plus grand théâtre d’Afrique et du monde arabe, a toujours milité pour que sa ville natale, Casablanca, soit inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Depuis qu’il préside la branche de DoCoMoMo au Maroc, un mouvement qui rassemble les spécialistes de l’urbanisme, du paysage et des sciences sociales, ce combat se poursuit avec acharnement.

Pour l’architecte, la conservation et la restauration des édifices historiques de Casablanca est aussi un facteur de développement économique à travers le tourisme. Il interpelle ainsi les politiques qui eux mettent l’accent sur les couts élevés de ces travaux.

Le grand théâtre, le plus grand du Maghreb est baptisé « CasArts ». Il se veut une « médina culturelle » où tous les arts seront mis en scène : théâtre, danse, musique, comédie musicale afin de mettre en exergue la mixité sociale et favorisé les rencontres.

Rachid El Andaloussi souligne que « la vocation de la place Mohammed-V est avant tout de rendre l’espace au citoyen et de ramener l’art dans l’espace public ». En effet, les travaux de ce théâtre se dessinent en terre cuite et en résine sur la place Mohammed-V et leur aboutissement est attendue pour septembre 2017.

Cet architecte de 60 ans, réputé du royaume, est entre autre un ardent défenseur du patrimoine Art déco de sa ville natale. En 1995, il s’implique déjà dans la création de l’association « Casamémoire ».

En effet, la ville de Casablanca a été une terre d’expérimentation pour une multitude d’architectes et d’urbanistes étrangers. Le patrimoine culturel et historique de Casablanca, empreint de modernité , se caractérise par sa richesse et sa très grande diversité, ce qui lui confère sa place à l’Unesco.

Parmi les œuvres de la ville de Casablanca, on y retrouve les courants avant-gardistes d’entre 1920 et 1975 comme Art nouveau, néoclassicisme, Art déco, fonctionnalisme, brutalisme, hygiénisme.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *