Sénégal

Afrique: justice faite aux « Tirailleurs Sénégalais »

Tirailleurs senegalais

A la suite d’un entretien sur la naturalisation des tirailleurs sénégalais, à Paris, avec le président Macky Sall, mardi 20 décembre, le président français François Hollande affirmait « J’ai demandé qu’il y ait des instructions très claires qui soient données pour qu’il y ait toutes les facilités pour leur permettre d’accéder à la nationalité française ».

En effet, les tirailleurs sénégalais se verront désormais accorder plus facilement la nationalité française. Cet engagement du président français vient alléger les conditions de délivrance de la nationalité de la France à ces soldats qui se sont alliés aux rangs de l’armée française lors des guerres mondiales

 « Il n’y a pas plus belle reconnaissance que de pouvoir accueillir ces anciens combattants dans la nationalité française », a affirmé le président français.

Durant les opérations militaires de 1857 à 1960, plusieurs soldats ont été recruté dans les colonies françaises d’entre temps, en Afrique subsaharienne et à Madagascar pour combattre aux côté de la France.

Une pétition avait été lancée, le 10 novembre dernier, par Aïssata Seck, petite-fille d’un tirailleur sénégalais et élue socialiste de Bondy, faisant appel à la naturalisation des combattants africains.

60 000 signatures ont été recueillies et parmi elles, figurent celles de l’acteur Omar Sy, du comédien Jamel Debbouze et de l’ancien ministre et président de l’institut du monde arabe Jack Lang.

Mais avant cela, plusieurs demandes pendant plusieurs années pour la naturalisation ont été déposées par les anciens soldats eux même  sans réponse favorable.

Aujourd’hui, en France, ils sont moins d’un millier de tirailleurs sénégalais survivant à pouvoir bénéficier de cet accès, d’après les autorités françaises.

A lire aussi :

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *