A la Une, Afrique Australe, Afrique Centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest

Afrique: voici les personnalités qui nous ont quittés en 2016

PAPA-WEMBA-mortL’année 2016 a-t-elle été la plus ravageuse ? La question  a tout son sens, eu égard du nombre de célébrités africaines qui nous ont quittés.

De la musique à la littérature en passant par le cinéma et le sport, 2016 a été marquée par la mort de nombreuses personnalités sur le continent.

Si d’aucuns considèrent cette année qui tire à sa fin, comme une année meurtrière ou encore « l’hécatombe », il est donc nécessaire de jeter un coup d’œil dans le retro.

Voici quelques personnalités africaines disparues en 2016, une rétrospective dressée par notre confrère Africanews

OUSMANE SOW ( 1935-2016)
Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort à Dakar le 1er décembre à l‘âge de 81 ans. C’est à 50 ans après une carrière de kinésithérapeute qu’il devient artiste sculpteur. Sa connaissance des muscles et de l’anatomie lui servira pour ses créations. Le grand public l’a découvert en 1999 lors d’une rétrospective sur le Pont des Arts à Paris. Il s’est ensuite fait une renommée pour ses sculptures monumentales de guerriers qui ont fait le tour du monde, comme les guerriers Masaï du Kenya, les lutteurs de l’ethnie Nouba du Sud Soudan et les Indiens d’Amérique. La mort du sculpteur sénégalais Ousmane Sow, survenue à Dakar à l‘âge de 81 ans, est une très grosse perte pour la sculpture sénégalaise et africaine.

PAPA WEMBA ( 1949-2016) – photo
Le roi de la rumba congolaise, de son vrai nom Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba est décédé dimanche 24 avril suite à un malaise survenu en plein concert à Abidjan. Fondateur du label Viva la Musica et découvreur de nombreux talents africains, il était âgé de 66 ans. Selon une source médicale, l’artiste a été victime d’un arrêt cardiaque.

STEPHEN KESHI (1962-2016)
L’ancien international nigérian a succombé d’une crise cardiaque le 8 juin dernier à l‘âge de 54 ans. Il entre dans l’histoire comme l’un des deux seuls hommes à avoir remporté la Coupe d’Afrique des Nations de football en tant que joueur, mais aussi en tant qu’entraîneur. Il aura aussi été celui qui a qualifié les Éperviers du Togo pour la seule fois de leur histoire à la Coupe du monde en 2006.

MARIELOUISE ASSEU
La comédienne ivoirienne de son vrai nom Cho Françoise Kouassi a joué dans plusieurs téléfilms. Elle est décédée le 7 décembre suite à un arrêt vasculaire cérébral. Marie-Louise Asseu a appartenu au ’’Théâtre national’ de Côte d’Ivoire puis à la troupe ’’Le Soleil de Cocody’’. Elle est une des “protagonistes” des émissions satiriques de télévision «Faut pas fâcher » depuis 1995 et «Ma famille» de 2003 à 2007. Elle a été aussi l’animatrice de l’émission «Mon expérience» sur la Radiodiffusion télévision ivoirienne.

ELECHI AMADI ( 1934-2016)
Cet écrivain nigérian et ancien membre des forces armées est décédé en juin. À son actif, plusieurs pièces et romans portant sur la vie, les coutumes, les croyances et les pratiques religieuses africaines. Amadi est devenu célèbre avec sa première œuvre “La Concubine” en 1966 qualifiée d‘œuvre de fiction remarquable.

PATRICK EKENG ( 1990-2016)
Patrick Ekeng, le jeune footballeur camerounais est décédé le 6 mai, victime d’un malaise cardiaque lors de la rencontre qui opposait son club du Dinamo Bucharest à celui de Viitorul Constanta. Il s’est écroulé quelques minutes après son entrée en jeu lors de la deuxième mi-temps du match, alors que son équipe menait au score, 3 buts contre 2. Cette disparition tragique de Patrick Ekeng rappelle celle d’un certain Marc Vivien Foé, décédé le 26 juin 2003 lors de la coupe des confédérations.

JEANINE CHRISTELLE DJOMANG (1990-2016)
Le décès de la gardienne de but Jeanine Christelle Djomnang, du club des Femina Stars d’Ebolowa (sud) est survenu avant un match du championnat féminin de première division du Cameroun. Elle est décédée moins de 48 heures après la mort en plein match de l’international camerounais Patrick Ekeng. La footballeuse de 26 ans est morte à l‘échauffement.

MALEK CHEBEL (1952-2016)
L’Algérien Malek Chebel est mort le 12 novembre à Paris à l‘âge de 62 ans. L’anthropologue et psychanalyste plaidait pour l’avènement d’une “maghribinité” ouverte sur le monde. Ses champs de recherche, ses productions intellectuelles croisaient un éventail très large de savoirs et de disciplines aussi diverses que la science politique, la psychanalyse, l’islamologie, l’histoire des doctrines.

MOHAMED ABDELAZIZ, FRONT POLISARIO (1947-2016)
Mohamed Abdelaziz, de son vrai nom Mohamed Erguibi était un dirigeant historique du mouvement Front Polisario à lutter pour l’indépendance du Sahara occidental.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *