A la Une, Affaires, Nigéria

Nigeria: un riz de contrebande pris pour un « riz en plastique »

Riz de contrebandeA la veille des fêtes de fin d’année, une centaines de sac de « riz en plastique » a été saisie à Lagos, la capitale nigériane. Ce riz était en réalité un riz de contrebande, contaminé et impropre à la consommation.

En effet, le 21 décembre 2016, 102 sacs de 50 kg, avaient été saisis par les douanes du Nigéria.

Suite à des analyses, les experts ont découvert que ce riz n’était pas en plastique mais plutôt « contaminé par des micro-organismes et impropre à la consolation humaine », d’après le communiqué des douanes et l’Agence national pour l’administration et le contrôle des aliments et des médicaments (Nafdac).

Le contrôleur général des douanes, Hammed Ibrahim Ali, a stipulé dans le communiqué que « selon nos renseignements, plusieurs tonnes de riz périmé et dangereux sont encore en attente dans les entrepôts de pays voisins ». Il souligne que : « la cible de ces produits est le marché nigérian », mais assure et promet d’ « intensifier les patrouilles pour que les saboteurs ne réussissent pas ».

Pour remédier à cette situation, le contrôleur général des douanes, fait cette mise en garde garde : « Nous enjoignons les transporteurs à refuser de convoyer de tels produits dans la mesure où la loi prévoit que les produits de contrebande comme les moyens de transport sont passibles de saisie ».

Jusqu’à ce jour, la provenance de ces riz de contrebande n’est pas déterminé, quoique, la Chine avait été soupçonnée et interdite de commerce sur le territoire afin de favoriser la consommation locale.

A lire aussi :

Photo du profil de Akouvi Awoudja

À propos Akouvi Awoudja

Rédacteur web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *