A la Une, Guinée

Cheick Fantamady Camara: il ne jouera plus jamais son rôle de « cinéaste engagé »

Cheick Fantamady CamaraCheick Fantamady Camara, le réalisateur guinéen de cinéma à la fois divertissant et engagé a tiré sa révérence le 07 janvier dernier à l’âge de 57 ans.

Comme il le proclamait « Le cinéma que j’aime, c’est le cinéma divertissant et engagé », il a réussi tout au long de sa carrière, depuis ses 40 ans à aujourd’hui, à concilier les deux.

Avec plusieurs films mémorables et très engagés, Cheick Fantamady Camara a réussi de son vivant à s’inscrire sur la liste des cinéastes les plus prometteurs de toute l’Afrique.

C’est à Paris qu’il a rendu l’âme après toutes ses réalisations cinématographiques remarquables.

Il y a 17 ans qu’il a amorcé une formation à l’écriture de scénario et à la réalisation, en France. Au début de sa carrière après sa formation en 2000, il réalise uniquement des courts métrages.

Mais en 2007, avec son chef d’œuvre « Il va pleuvoir sur Conakry » qui est de fait, son premier long métrage, il remporte le prix RFI du public au Fespaco, le festival panafricain de cinéma à Ouagadougou.

« Morbayassa », son second long métrage, lui avait pris 4 années épuisantes pour le financement. On y voit dans le rôle principal, Fatoumata Diawara qui incarne une ex-prostituée à la recherche de sa fille.

Ce chef d’œuvre sera la dernière réalisation du cinéaste Cheick Fantamady Camara.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *