A la Une, Gabon, Sports

Gabon: des menaces de boycott à 3 jours de l’ouverture de la CAN

CAN 2017Moins de 72 heures avant l’ouverture de la grande compétition de la CAN au Gabon qui se déroule du 14 janvier au 5 février 2017, les fonctionnaires gabonais menacent de faire appel au boycott.

Cette nouvelle pression qui pointe à l’horizon ne présage rien de positif pour le rendez-vous africain du ballon rond.

Les agents de la fonction publique au Gabon, si leurs revendications ne sont pas prises en compte, boycotteront cette CAN 2017.

La confédération syndicale Dynamique unitaire (DU), rejoint deux autres principaux syndicats d’enseignants du pays pour réclamer beaucoup du gouvernement.

Entre autre: le paiement de primes, l’investissement dans les infrastructures scolaires et hospitalières, la promesse qu’il n’y aura pas de baisse des salaires en 2017 et la libération de détenus considérés comme “prisonniers politiques”.

Pour les responsables de ces syndicats, le gouvernement gabonais aurait plutôt un penchant pour “ les loisirs, la jouissance, le spectacle, au lieu de privilégier ce qui est essentiel, c’est-à-dire l’éducation et la santé” d’après Jean-Rémy Yama, président de la confédération syndicale Dynamique unitaire.

Par contre, pour le ministre gabonais de la fonction publique, Jean-Marie Ogandanga, le point d’interrogation n’est pas clair “Que vient faire le boycott de la CAN dans des revendications d’un groupe de syndicats ? Est-ce que c’est logique? Non, monsieur !”.

Ce dernier assure quand même que les salaires ne subiront pas de régression en 2017. Il reconnaît aussi que les réformes restent à faire dans le domaine de l’éducation et de la santé.

Les pressions sont de plus en plus pesantes sur le gouvernement gabonais suite à la dernière  présidentielle et la crise qui s’ en est suivie.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *