A la Une, Gambie, Politique

Le Nigeria accepte d’accorder l’asile à Yahya Jammeh

CEDEAO en GAMBIE(Africanews) – Le Parlement nigérian vient de voter une motion recommandant l’asile au président de la Gambie Yahya Jammeh. Une décision assortie de condition.

En effet, les députés nigérians autorisent le président Muhammadu Buhari à offrir l’asile à son homologue gambien si seulement ce dernier accepte de céder le pouvoir à son adversaire Adama Barrow, vainqueur de la présidentielle du 1er décembre 2016.

 

Bien que la motion n’ait pas suscité de réponse immédiate du président Buhari, médiateur désigné dans la crise gambienne, la proposition pourrait être faite à Jammeh, lors de la visite d‘émissaires de la Cédéao ce vendredi.

Cela permettrait d’intensifier l’offensive diplomatique de l’organisation alors que l’impasse gagne de plus en plus la Gambie, surtout à l’approche du 19 janvier, date à laquelle prend fin le mandat de Yahya Jammeh.

Face à la pression croissante de la communauté internationale, ce dernier joue la montre et affirme vouloir trouver une issue pacifique au conflit, né de son refus de reconnaître la victoire de son adversaire Adama Barrow à la présidentielle après l’avoir reconnue dans un premier temps.

Dans une adresse télévisée dans la nuit de mardi à mercredi, il a annoncé la nomination d’un médiateur et le vote d’une loi d’amnistie pour décrisper la situation.

Mais celui qui reste le plus dans l’incertitude, c’est bien le président élu Adama Barrow. Car la Cour suprême s’est déclarée incapable de statuer avant mai sur les recours déposés par Yahya Jammeh, en raison d’une carence de juges.

La Cédéao, elle, n’exclut pas l’usage de la force en dernier recours pour “un transfert de pouvoir”, a déclaré lundi le ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama. De quoi rendre encore plus difficile la lecture de la météo politique en Gambie.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *