A la Une, Gambie, Politique

Gambie: Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence

JammehUne nouvelle étape vient d’être franchie dans la crise gambienne. A deux jours de la fin de son mandat, le président sortant Yahya Jammeh a décrété mardi soir un « état d’urgence ».

Lors d’une allocution télévisée, M Jammeh a dénoncé une « ingérence étrangère exceptionnelle et sans précédent » dans le processus électoral et les affaires de la Gambie.

Il a par ailleurs déploré « l’atmosphère hostile injustifiée qui menace la souveraineté, la paix et la stabilité du pays ».

A souligner que c’est ce 19 janvier que son successeur Adama Barrow, accueilli au Sénégal jusqu’à cette date, prête serment.

Selon la Constitution, l’état d’urgence dure sept jours lorsqu’il est proclamé par le Chef de l’Etat, mais peut être porté à 90 jours avec l’approbation de l’Assemblée nationale.

Yahya Jammeh affirme vouloir rester en place tant que la justice n’aura pas statué sur ses recours électoraux, malgré les pressions internationales pour qu’il cède le pouvoir jeudi à la fin de de son mandat.

La CEDEAO qui regroupe 15 pays africains dont la Gambie, a prévenu à plusieurs reprises qu’elle pourrait avoir recours à la force en dernier ressort.

Aux dernières nouvelles, l’Assemblée nationale vient de voter une résolution qui donne feu vert à Yahya Jammeh de rester au pouvoir pendant encore trois mois.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *