A la Une, Cameroun, Gabon, Sports

CAN 2017: Joseph Antoine Bell pas confiant pour le Cameroun

Antoine BellC’est l’une des déclarations des plus surprenantes de cette CAN 2017. Surtout quand ça vient d’une ancienne vedette du football camerounais, il y a de quoi à être perplexe.

Analysant lundi dernier, le parcours des Lions Indomptables, qualifiés pour les quarts de finale, l’ancien portier des Camerounais, Joseph Antoine Bell ne croit pas que ses compatriotes puissent battre les Sénégalais samedi prochain. Pour ce dernier, les Lions de la Terranga sont favoris.

« Reconnaître la force de l’adversaire ne veut pas dire rendre les armes. Le Sénégal est favori », a laissé entendre M Bell, par ailleurs consultant à RFI.

« Je crois sincèrement que les Lions ont atteint l’objectif raisonnable qui pouvait leur être assigné. Maintenant, je sais qu’en Afrique toutes les équipes disent : on va être champions, on va être champions », pour moi les Lions arrivés en quart de finale ont atteint un objectif raisonnable », a-t-il poursuivi

« Le fait que le Cameroun  a fait un bon premier tour ne garantit en rien qu’il fasse le même second tour. Maintenant, si les Camerounais ne se regardent pas avec les yeux de la lucidité, il est clair qu’ils ne prépareront pas le match avec une bonne base et de bons critères », note l’ancien gardien de buts du Cameroun.

« Maintenant, au-delà de cela, le match qu’on a vu n’est pas le match d’un futur vainqueur de la CAN. Ce n’est pas possible ! Je ne crois pas qu’au-delà de la fête du dimanche dernier, les Camerounais auront l’occasion d’une autre fête », a-t-il soutenu.

Même si l’analyse de M Bell se veut être très objective, certains acteurs du football y voient un grain de découragement vis à vis des Lions indomptables, quand on sait chaque pays se mobilise pour pousser sa sélection à la victoire. Autrement dit, ce n’est pas le moment de tenir de tels propos. En tout cas, rendez-vous samedi 28 janvier 2017 à 19 H GMT, pour voir si Joseph Antoine Bell aura raison.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *