A la Une, Politique

France: victoire inattendue de Benoît Hamon à la primaire de la gauche

Benoît HamonIl a déjoué tous les pronostics. Celui-là que personne ne voyait venir, va devoir représenter les Socialistes à la présidentielle française.

Il s’agit bel et bien de Benoit Hamon, le député des Yvelines qui a remporté dimanche 29 janvier, au second tour de la primaire à gauche face à Manuel Valls, pourtant donné favori, avec plus de 58% des voix.

Dans son discours de victoire, le candidat du Parti socialiste a salué une gauche qui « relève la tête, se tourne vers le futur et veut gagner ». Un discours qui appelle au rassemblement des Socialistes avec son projet axé sur « un futur désirable ».

« En cinq mois de campagne, nous sommes parvenus à soulever l’espérance d’un futur désirable, plutôt que d’agiter les peurs », a laissé entendre Benoit Hamon.

Ce dernier souhaiterait mettre à profit le potentiel industriel de la France pour préparer l’avenir : transition énergétique, transports propres.

« J’abrogerai la loi du Travail pour rétablir la hiérarchie des normes, mais nous préserverons les avancées : droit à la déconnexion, CPA », ajoute-t-il.

D’un naturel calme et discret, Benoît Hamon a été le porte-parole du Parti socialiste de 2008 à 2012, député européen de 2004 à 2009, après avoir été président des jeunes socialistes pendant deux ans lorsqu’il avait une vingtaine d’années.

Bien connu donc dans les rangs du Parti socialiste, il ne l‘était guère du grand public. A tel point que l’annonce de sa candidature, il y a six mois, était presque passée inaperçue.

A en croire certains observateurs, c’est donc une revanche pour l’ex-ministre de l’éducation qui avait quitté le gouvernement de Manuel Valls fin août 2014.

Pour sa part, l’ex Premier ministre Manuel Valls souhaiterait prendre du recul après sa défaite.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *