A la Une, Projets

Cameroun: la Miss 2016 destituée, les raisons !

Miss-camerounL’affaire défraie la chronique au Cameroun. Quatre mois seulement après son couronnement, Miss Cameroun a perdu sa couronne. Julie Frankline Cheugueu Nguimfack, a été destituée le 26 janvier dernier par le comité d’organisation de Miss Cameroun (COMICA) pour avoir « violé le code de conduite ».

Après sa destitution, le comité a procédé à son remplacement par sa 4è dauphine, Minkata Akomo Michèle Ange Sandra, suite au refus des première, deuxième et troisième dauphines.

Pour le COMICA, la désormais ex Miss Cameroun 2016 a pris certains engagements sociaux et politiques sans l’aval du Comité.

Les « têtes couronnées » ne sont pas par exemple autorisées à signer des contrats en leurs noms propres, une clause du code de conduite que l’ancienne miss aurait violé malgré plusieurs avertissements, selon le Comité d’Organisation Miss Cameroun.

Dans sa réaction, la jeune chef d’entreprise se lâche sur sa page Facebook en ces termes: « Chacun de vos sourires est ma véritable couronne de Miss Cameroun 2016 ; chaque joie apportée aux tout-petits m’enveloppe d’une écharpe de bonheur. On pourra me prendre la couronne de métal argenté et l’écharpe de tissu doré, mais on ne pourra jamais m’enlever votre soutien, vos sourires et vos joies qui sont pour moi des millions de couronne et des millions d’écharpes ».

Pour l’heure, on souhaite bon vent à la nouvelle Miss Cameroun 2016, Minkata Akomo Michèle Ange Sandra, qui selon le COMICA, aura la charge de représenter le Cameroun, à Miss Héritage en Afrique du Sud, également à Miss Afrique aux USA. Elle sera aussi au Gabon, pour Miss Gabon et du côté de la Côte-d’Ivoire, pour Miss Côte-d’Ivoire.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *