A la Une, Gabon, Politique, Sports

CAN 2017: Jean Ping dénonce le coût de l’organisation

Jean PingLa 31è édition de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2017), qui a vu le sacre des Lions Indomptables du Cameroun, est rentrée dans l’histoire depuis dimanche dernier. Après avoir fait vibrer tout le continent pendant trois semaines consécutives, l’heure est aux comptes.

Combien de francs ont été injectés dans l’organisation de cet événement sportif majeur? Quelles sont les retombées économiques pour le Gabon, le pays hôte? Autant d’interrogations qui alimentent la polémique au sein de l’opinion gabonaise.

Au niveau du comité d’organisation, l’on avance que les deux éditions de la CAN organisées au Gabon, en 2012 et en 2017, ont coûté environ 500 milliards de francs CFA au pays.

Faux! Rétorque l’opposant Jean Ping.  Dans une interview mardi 7 février 2017 à la presse locale, le candidat malheureux à la présidentielle de 2016, a soutenu que les chiffrent avoisinent 1 000 milliards de francs CFA. Des dépenses qu’il juge « excessives et inutiles ».

Ce dernier soutient que les deux dernières CAN organisées au Gabon sont supérieures à toutes les autres dépenses cumulées.

« Education, Santé, Logement… Vous additionnez tout ça, ça n’équivaut pas à l’investissement que nous avons mis en place pour la CAN », a-t-il affirmé. « Nous ne sommes pas très loin des 1 000 milliards de francs CFA, 1 000 milliards pour danser », a dénoncé Jean Ping.

Pour lui, vu la crise qui affecte le Gabon, le pays ne devrait pas verser dans une telle gabegie financière. M Ping estime que ces dépenses superflues expliquent le fait que « certains Gabonais se sont réjouis de la défaite de leur propre équipe ».

A lire aussi :

Photo du profil de Blaise AKAME

À propos Blaise AKAME

Journaliste à Africa Top Success

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *