A la Une, Affaires, Afrique Australe, Afrique Centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest, Maghreb, Projets

Afrique: Facebook veut sécuriser internet

A smartphone user shows the Facebook application on his phone in the central Bosnian town of Zenica, in this photo illustration, May 2, 2013. Facebook Inc's mobile advertising revenue growth gained momentum in the first three months of the year as the social network sold more ads to users on smartphones and tablets, partially offsetting higher spending which weighed on profits. REUTERS/Dado Ruvic (BOSNIA AND HERZEGOVINA - Tags: SOCIETY SCIENCE TECHNOLOGY BUSINESS)

Le géant américain des réseaux sociaux, Facebook, vient de procéder au lancement d’un nouveau programme destiné aux enfants et aux jeunes africains.

L’idée est de renforcer la sécurité sur Internet dans les pays africains. le slogan choisi est « Agissons ensemble pour un Internet meilleur ! »

« Rien n’est plus important pour nous que la sécurité des utilisateurs de Facebook. Chaque jour, les utilisateurs se connectent à Facebook pour communiquer et pour partager leurs opinions, et ils devraient être en mesure de le faire dans un environnement sûr », a déclaré le responsable de la politique publique de Facebook pour l’Afrique, Akua Gyekye.

selon le portail d’information Afrik.com, une centaine de pays participent à l’effort et créent le dialogue pour aider les utilisateurs à envisager de petites mesures pour rester en sécurité en ligne.

L’initiative, précise le site est coordonnée par le réseau conjoint Insafe/INHOPE, avec le soutien de la Commission européenne et des centres nationaux Safer Internet à travers l’Europe et au-delà.

Pour l’occasion Facebook s’est allié à plusieurs organisations africaines notamment l’association Watoto Watch du kenya, le Centre international pour le développement du leadership ainsi que le Centre d’habilitation technologique des femmes du Nigéria, le Comité des films et publications d’Afrique du Sud, l’association JOXAfrica du Sénégal, le Tech Women du Zimbabwe et la fondation Ghana Internet Safety.

A lire aussi :

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *