A la Une, Affaires, Cameroun, Projets

Cameroun: une start-up fait des courses à la place des femmes occupées

518B03073D2AB14ACEF495493428D85A

La camerounaise Christelle Jackson Ndongou fait partie des rares entrepreneurs africains qui ont su transformer des difficultés en opportunités. Originaire de Bazou, une région de l’Ouest du Cameroun, Christelle est la promotrice de la start-up « sappgo.com« , une plateforme dédiée à la distribution des denrées alimentaires.

créée en 2015, sappgo offre des services de livraison à domicile, des courses effectuées dans les supermarchés, les épiceries et les marchés de vivres frais de la ville de Douala.

Tout a commencé avec des frustrations que Christelle a connues alors qu’elle travaillait en plein temps dans une entreprise de la place.

N’ayant pas le temps pour faire les courses et ensuite faire la cuisine. Elle prit sur elle,  la résolution de lancer sa propre entreprise histoire d’être autonome et d’alléger la tâche à ces femmes fonctionnaires de son pays exerçant dans les mêmes conditions.

« Ayant de l’argent pour vivre comme un camerounais moyen mais en revanche sans temps pour moi-même, pour mes proches, mes hobbies, surtout que je vivais à un bout de la ville et bossait à l’autre. Avec un ami, nous nous sommes dit qu’il y aurait sans doute plusieurs autres femmes qui souffriraient comme moi. Ainsi, nous nous sommes proposé d’être la solution en mettant sur pied ce service » confie Christelle.

Pour effectuer un achat, le client se rend sur le site sappgo.com où il peut commander directement les produits dont il a besoin,notamment les légumes et autres denrées de premières nécessités.

Un agent de l’entreprise se charge alors d’exécuter cette commande en allant acquérir les produits sélectionnés pour enfin aller les livrer à l’adresse fournie par le client.

Moins de deux ans après sa création, la plateforme enregistre plus de 300 visites chaque jour. Les produits exposés sur sappgo viennent de comptoirs physiques grâce à des partenariats avec des commerçants du pays . « Nous avons noué des partenariats avec des commerçants pour développer notre entreprise », précise-t-elle.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *