A la Une, Affaires, Togo

Togo: des notaires africains et occidentaux en conclave à Lomé

 

Université des NotairesLomé, la capitale togolaise accueille depuis mardi 14 février, la 9è édition des Universités nationales des notaires du Togo, trois jours de rencontres auxquelles prennent également part, des confrères africains et occidentaux.

Axé sur les thèmes: « Régime et pratique des statuts et actes extra-statutaires à travers le prisme de l’AUDSCGIE révisé », « La publicité foncière et la tarification des actes de transmission par dévolution successorale » et l’ « Éthique et déontologie de la profession notariale », cette rencontre vise à renforcer les capacités des notaires.

« L’Université du notariat a pour objet la promotion du notariat par le perfectionnement et le développement des connaissances de ses membres. C’est pour le notaire et ses collaborateurs une formation continue », a déclaré le président de la Chambre Nationale des Notaires du Togo, Me Daniel Ekoué Dosseh Adjanon, à l’ouverture des travaux qui se tiennent au CETEF de Lomé.

Cette université sera d’après Me Daniel Ekoué, l’occasion pour « se remettre en cause, de se mettre dans la peau d’étudiants et chercheurs ».

« Nous échangerons sur nos pratiques et les affinerons à toujours mieux répondre aux besoins et aux attentes des usagers, à rechercher la performance en tous les domaines, à améliorer nos prestations pour offrir un service de qualité et réussir une organisation harmonieuse du service au public en satisfaction des aspirations croissantes de nos requérants », a-t-il souligné.

Selon Me Abdelhamid Achite-Henni, président de la Commission des Affaires Africaines (CAAF), « le choix des thèmes retenus pour cette Université démontre l’intérêt que porte le notariat de Lomé à la formation des notaires du pays; une formation permanente qui est devenue une nécessité impérieuse pour accéder à un niveau supérieur (…) ».  « C’est une opportunité pour la consolidation et l’actualisation des connaissances des notaires », a-t-il ajouté.

En ouvrant les travaux, le ministre togolais en charge de la justice, Pius Agbetomey, a exprimé sa reconnaissance à la Chambre Nationale des Notaires du Togo (CNNT) pour avoir associé son ministère à cet événement de grande envergure.

Dans son intervention, il a réitéré le soutien indéfectible du gouvernement à cette rencontre annuelle, qui contribue à la « consolidation du système judiciaire au Togo ».

Il a par ailleurs invité les participants à  « explorer des pistes de solution au problème d’insécurite foncière ».

Pour sa part, la présidente des universités notariales du Togo, Me Me Molgah Kadjaka Abougnima, dit espérer que ces travaux offriront une occasion de « partage d’utiles expériences ».

Les portes se referment sur la 9è université des Notaires le jeudi 16 février 2017.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *