A la Une, Togo

Togo: la rue grogne au rythme des taximen et zémidjans

CarburantDepuis mardi 28 février 2017 à 00 H, les prix des produits pétroliers ont subi une nouvelle hausse après celle de janvier dernier.

Au lendemain de l’augmentation de ces prix à la pompe, des taximen et des conducteurs de taxi-motos localement appelés « zémidjans », sont descendus dans la rue pour manifester leur colère.

Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre un peu partout à Lomé. De sources concordantes, l’on signale que les grandes artères de la capitale ont été bloquées durant plusieurs heures, paralysant ainsi le transport urbain. Un bus de SOTRAL (transport en commun) a été brûlé par les manifestants à GTA.

Bus Calciné

Des informations font également état des tirs à balles réelles de la part des forces de l’ordre, occasionnant un mort et des blessés.

Des Togolais notamment les automobilistes protestent vigoureusement contre cette décision du gouvernement qu’ils jugent « inacceptables » compte tenue de la cherté de la vie. Dans la mesure où la flambée des prix des produits pétroliers répercutent automatiquement sur le panier de la ménagère.

Dans la foulée, des voix appellent le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé à réagir afin de sortir le pays de l’impasse.

Les nouveaux prix à la pompe sont les suivants:

Super sans plomb : de 476 F Cfa à 524 Fcfa soit une hausse de 48 Fcfa

Pétrole lampant : de 425 F Cfa à 468 Fcfa soit une hausse de 43 Fcfa

Gaz oil : de 478 Fcfa à 526 Fcfa soit une hausse de 48 Fcfa

Mélange deux temps : de 579 F Cfa à 623 Fcfa soit une hausse de 44 Fcfa.

A lire aussi :

Photo du profil de Blaise AKAME

À propos Blaise AKAME

Journaliste à Africa Top Success

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *