A la Une, Burkina Faso, Pays

Burkina Faso: les autorités limitent la circulation pour sécuriser le nord

BURKIN2

Au cours de la visite du ministre burkinabè de la Sécurité dans la province du Soum, lundi 6 mars, le gouvernement de la région a pris un arrêté pour réguler la mobilité des engins à certaines heures. Les véhicules automobiles et motocyclettes sont interdits de circulation de 17 h à 6 h du matin. L’information a été diffusée sur les médias locaux et dans différentes langues parlées dans la région.

Les véhicules visés par cette mesure sont généralement les types de moyens utilisés par les assaillants pour s’attaquer aux postes des forces de défense et de sécurité.

« La circulation des véhicules à quatre roues, des motos à deux roues, des tricycles et des vélos, est formellement interdite à la bande frontalière comprise entre la frontière du Mali au nord et la ligne délimitée par les localités suivantes : Baraboulé, Nassoumbou, Koudougou, Déou, Oursi, Markoye, et ce, tous les jours de 17 h à 6 h du matin », indique Hyacinthe Yoda, gouverneur de la région du Sahel.

Cette restriction s’applique également à l’intérieur des villes et villages concernés. Seules les ambulances pourront circuler durant ces heures, mais à condition d’être en possession d’un laissez-passer et d’un ordre de mission, « parce qu’on sait que les gens peuvent nous tromper aussi en utilisant d’autres moyens », ajoute le gouverneur.

Les responsables de la police, de la gendarmerie et de l’armée présents dans la région du Sahel, sont chargés de veiller à l’application de ces mesures. LIRE PLUS

A lire aussi :

Photo du profil de Nicolas Louyah

À propos Nicolas Louyah

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *