A la Une, Afrique de l’Ouest, Pays, Togo

Togo: l’Inam soulage ses bénéficiaires avec de nouveaux carnets et une application mobile

OLYMPUS DIGITAL CAMERAQualifiés de « dictionnaires » ou « bibles », les carnets de l’Institut d’Assurance Maladie sont une lourde charge pour les assurés. Afin de soulager les bénéficiaires, l’Inam a pensé à créer de nouveaux outils pour mieux répondre aux plaintes des assurés. Le lancement de ces nouveaux carnets de soins couplé de l’application mobile a eu lieu ce mardi à Lomé.

Depuis son lancement en 2012, l’Institut d’Assurance Maladie (Inam) utilise des carnets de soins d’une taille de 50 pages. Mais les multiples critiques des bénéficiaires a amené la direction de cet institut depuis 2013 a initié de nouveaux outils pour la prise en charge des assurés. Ce qu’explique Miriam Dossou, Directeur Général de l’Inam.

« Nous avons été attentifs aux préoccupations de nos bénéficiaires. Très tôt, les assurés et même les prestataires se sont plaints de la taille de nos carnets. Aujourd’hui, nous avons fait un pas. Nous avons dès lors un carnet qui servira à la fois à la consultation et à la prescription et le deuxième est pour l’analyse, l’imagerie et la radiologie. Une option existe sur ces nouveaux carnets, c’est qu’on peut détacher les feuillets si on n’a pas les moyens de se déplacer avec tous les quatre carnets », a-t-elle laissée entendre.

Ces carnets d’un volume de 50 feuillets ont été premièrement réduits à 25. De quatre carnets, l’Inam passe aujourd’hui à deux (feuilles d’examen et de soins, celui de l’imagerie et de radiologie étant représenté sur les nouveaux feuillets).

Après l’initiation en 2013, ces nouveaux carnets ont été testés début 2016. Les résultats ont été concluants puisque la chaîne des acteurs (prescripteurs-bénéficiaires-pharmaciens) a approuvé le nouvel outil. 95% des bénéficiaires, 95% des prescripteurs et 99% des pharmaciens ont fortement recommandé l’adoption des nouveaux outils.

Ces nouveaux carnets, à en croire les acteurs, sont faciles à utiliser lors du remplissage. Ils sont lisibles et confortables (parlant du format et les feuillets qui sont détachables par option).

Afin d’amener les acteurs à s’approprier les nouveaux carnets, les sensibilisations débutent en Avril, la mise en circulation est prévue pour début mai et jusqu’au 31 décembre, le remplacement des nouveaux carnets par les anciens sera effectif.

L’application Inam, téléchargeable sur mobile permettra aux bénéficiaires d’être au parfum des actualités de l’Inam et de poser toutes les inquiétudes, de voir les pharmacies subventionnés, etc. L’échange y sera encore plus fluide.

Et Ambroise Adogli, Chef Département des délégations régionales de promettre : « La prochaine phase, c’est d’avoir un seul carnet et plus tard un carnet qui sera totalement dématérialisé, c’est-à-dire des carnets électroniques. Mais il reste du travail à faire ».

Source: news.icilome.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *