Afrique de l’Ouest, Pays

Réformes réclamées autour du CFA: la France de Hollande ouverte à toutes les propositions africaines en avril 2017 !

Hollande-OuattaraS’achemine-t-on vers un début de réformes dans la vie du FCFA après la vague de critiques qui s’est élevée contre cette monnaie ces cinq dernières années? L’Elysée se dit ouverte à toutes « les propositions africaines »… sur ce sujet douloureux et délicat.

C’est à la faveur d’un entretien ce mercredi 15 mars 2017 entre François Hollande et le président ivoirien Alassane Ouattara que l’Elysée a fait état de son «ouverture à toutes les propositions» que les 15 pays africains de la zone franc CFA pourraient formuler lors de la prochaine réunion entre les deux parties le 14 avril à Abidjan (Côte d’Ivoire).

« En prévision de la réunion des ministres de la zone franc CFA qui se tiendra en avril 2017 à Abidjan, François Hollande a réaffirmé son ouverture à toutes les propositions que les Etats membres de la zone pourraient formuler à cette occasion, rappelant que cette monnaie et cette zone appartenaient aux pays qui la composent», a détaillé l’Elysée.

Selon les officiels français, Paris devrait être représentée à cet important rendez-vous d’Abidjan par son actuel ministre de l’Economie, Michel Sapin. Ce type de rencontre entre Paris et les pays membres de la zone CFA se tient deux fois par an, alternativement en France et dans les pays africains qui ont en commun l’utilisation du FCFA.

Monnaie commune à 155 millions d’habitants (essentiellement des ressortissants d’ex-colonies françaises), l’arrimage du FCFA à l’euro divise profondément ces dernières années les Africains. D’aucuns au nom de la recherche de la souveraineté monétaire des pays africains indépendants réclament le désarrimage du FCFA à l’euro et son abandon pur et simple. Mais, une autre partie de ces Africains brandit cette même monnaie comme un gage de stabilité des économies africaines concernées. Les défenseurs de cette thèse soulignent que ces Etats africains ne sont pas encore suffisamment préparés d’un point de vue technique ou administratif pour gérer leur propre monnaie comme les ex-colonies anglaises d’Afrique.

La réunion du 14 avril 2017 des ministres de la zone franc CFA à Abidjan sera le dernier de l’ère Hollande. Ce dernier qui ne se représente pas au scrutin présidentiel du 23 avril 2017 en France voudra-t-il marquer un grand coup historique dans le lien d’amour qui le lie au continent noir depuis 5 ans, en agissant sur le CFA via des concessions françaises? Réponse dans quelques semaines.

Source:www.afriquinfos.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *