A la Une, Pays

Ouganda: la langue française attire de plus en plus d’Ougandais

angolaSelon l’Organisation internationale de la francophonie, plus de 270 millions de personnes parlent français dans le monde. Plus de la moitié sont en Afrique, selon cette même organisation. En Ouganda, pays anglophone, on y apprend le français. Selon l’association des professeurs de français en Ouganda, en tout ce sont 3,8 millions d’étudiants qui apprennent le français (dans 3 600 écoles secondaires, 36 écoles primaires, 8 universités). Les Ougandais peuvent aussi apprendre le français à l’Alliance française (plus de 900 étudiants) qui donne notamment des cours pour les adultes. Il y a une existe une vraie demande dans ce sens. Reportage.

7h30 du matin : début du cours de français. Ils sont 11 adultes ce matin dans une classe de l’Alliance française. La leçon du jour porte sur les connecteurs temporels.

Monalisa Kanono a 37 ans. Elle est avocate pour le ministère de la Défense. « Dans mon travail quotidien, je fais des enquêtes, je vais dans des pays différents et je vais principalement dans des pays d’Afrique de l’Ouest, la plupart d’entre eux sont francophones, témoigne-t-elle. Je dois faire appel à un interprète la plupart du temps. Si j’arrive à apprendre le français, cela deviendra plus facile pour moi pour communiquer. »

Apprendre le français est stratégique. L’armée ougandaise forme plusieurs de ses soldats. Présente en Centrafrique, elle est aussi amenée à travailler avec les Congolais. Il est important pour l’armée ougandaise de pouvoir communiquer sur le terrain. « Avec l’institution à laquelle j’appartiens, nous nous attendons à plus d’opérations dans des pays francophones, raconte Mohamud Otuke. J’espère vraiment apprendre correctement cette langue, ainsi quand cette chance viendra, lorsqu’ils enverront des soldats dans ces pays, j’espère en faire partie. C’est notre devoir en tant que soldat de voyager. »

Les Ougandais voient aussi dans l’apprentissage du français des opportunités d’emplois dans certaines structures internationales et dans les ONG.

Source:www.rfi.fr

A lire aussi :

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *