Politique

UA: les ministres recommandent le lancement du marché unique africain des transports aériens en juin prochain

uaLes ministres des membres de l’Union africaine ont recommandé vendredi, à l’issue d’une rencontre spéciale à Lomé, le lancement du marché unique africain des transports aériens (SAATM) en juin 2017.

La première session ordinaire du comité technique spécialisé (CTS) de l’Union africaine (UA) sur le transport, des infrastructures transcontinentales et interrégionales, l’énergie et le tourisme, a démarrée lundi et a pris fin vendredi avec l’adoption de la Déclaration ministérielle dénommée Déclaration de Lomé.

Les ministres ont relevé dans le document le faible niveau de développement de l’infrastructure et des services de transport, d’energie et de tourisme en Afrique ainsi que le coût élevé et la faible qualité de l’énergie, des services de transport et du tourisme en Afrique en ce qui concerne la disponibilité, le coût, la durabilité et la sécurité et par conséquent, le faible accès des populations africaines aux services modernes.

A cet effet, ils recommandent le lancement du marché unique africain des transports aériens (SAATM) en juin 2017 et l’adoption des fonctions révisées de l’Organe de décision de Yamoussoukro de 1999.

Les ministres recommandent également l’approbation de la Déclaration de Windhoek et des objectifs relatifs à la sécurité aérienne et à la facilitation en Afrique par la prochaine session de Conférence de l’UA ; l’organisation du troisième forum annuel de l’aviation civile de l’OACI en Afrique dans le cadre du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) et en coordination avec l’OACI, l’Agence du NEPAD, la BAD et la CEA cette année, en mettant l’accent sur le développement et le financement de l’infrastructure aéronautique en Afrique.

Ils préconisent aussi la révision des objectifs de sûreté d’Abuja concernant les nouveaux calendriers, les nouvelles questions en matière de sécurité et les nouveaux indicateurs de la performance de la navigation en Afrique ainsi que l’adoption du Règlement sur la concurrence dans les services de transport aérien en Afrique, le Règlement sur la protection des consommateurs des services de transport aérien et la réglementation relative aux pouvoirs et aux fonctions de l’Agence d’exécution de la Décision de Yamoussokro.

La session des ministres recommande par ailleurs la mise en œuvre, par les Etats membres, de l’Accord intergouvernemental sur les normes et standards de l’Autorité transafricaine et de la Feuille de route pour accélérer la mise en œuvre du Plan d’action africain sur la sécurité routière adopté lors de la troisième Conférence africaine sur la sécurité routière organisée conjointement par la CEA et la Commission de l’UA à Addis-Abeba en juillet 2015.

Source:news.aniamey.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *