Affaires, Maroc, Projets

Le Maroc accueillera une « ville industrielle » chinoise

Ville lumièreLe Maroc a signé lundi une convention avec le groupe chinois Haite pour l‘édification d’une “ville industrielle” près de Tanger (nord), qui accueillera des centaines de compagnies chinoises et devrait générer des milliers d’emplois.

Quelque 200 compagnies chinoises, bientôt implantées au Maroc, dans le cadre d’une coopération économique entre les deux pays. La convention signée lundi entre les groupes marocain BMCE Bank et chinois Haite porte sur l‘édification d’une “ville industrielle” près de Tanger au nord.

Nous avons, comme chacun sait, qu’un changement structurel qui s’est passé en Chine, où les opérateurs économiques sont à la recherche aujourd’hui de plateformes compétitives, et ils ont choisi le Maroc comme étant une de ces plateformes compétitives. a déclaré Moulay Hafid Alami, ministre de l’Industrie et des nouvelles technologies du Maroc.

La matérialisation du projet de la future “Cité Mohammed VI Tanger Tech” érigé sur 2.000 hectares fait suite à un mémorandum d’entente signé en mai 2016 au cours d’une visite officielle de Mohammed VI à Pékin.

Mobilisant une enveloppe d’un milliard de dollars, le projet va générer 100.000 emplois, dont un minimum de 90.000 emplois bénéficiera aux habitants de la région de Tanger”, selon la présentation officielle, en présence du roi Mohammed VI. La cité accueillera 200 compagnies chinoises opérant dans la construction automobile, l’industrie aéronautique ou encore le textile.

La valeur ajoutée de ce projet, comme vous avez vu, c’est 15 milliards de chiffre d’affaire à l’export. 1, c’est la création d’emplois au Maroc. 2, c’est que la sous-traitance est faite au Maroc. Ces industriels, il y a plusieurs années, avaient de la difficulté à trouver des sous-traitants. Aujourd’hui, la panoplie de sous-traitants est très forte et nous arriverons à répondre à ces besoins par des opérateurs nationaux marocains. A ajouté le ministre Alami.

Les travaux débuteront au deuxième semestre de cette année, pour un investissement total de 10 milliards de dollars après 10 ans, selon Li Biao, président du groupe chinois.

Le Maroc mène ces dernières années une politique d’industrialisation dynamique, notamment à Tanger, ville d’un million d’habitants qui abrite aujourd’hui plusieurs parcs industriels.

Le secteur automobile y est particulièrement développé, notamment depuis l’implantation sur une zone franche d’une usine Renault, la plus grande d’Afrique.

En septembre dernier, l’avionneur américain Boeing avait annoncé la création d’une zone industrielle spécialisée pour ses sous-traitants, dans la même région.

Porte du Maroc vers l’Europe, l’Atlantique et la Méditerranée, Tanger se veut un hub industriel depuis la création d’une zone franche et d’un port en eaux profondes (TangerMed).

Source: Africanews

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *