A la Une, Afrique de l’Ouest, Pays, Togo

Togo: résolution de la crise dans l’Education

eleve-greve6Dans les recommandations relatives au groupe de travail sur le secteur de l’éducation, mention est faite du mécontentement de certains enseignants auxiliaires dont des prélèvements ou cotisations ont été faits sur leurs salaires avant leur intégration dans le cadre de la fonction publique. Et sur ce point, parmi la pléthore de mesures prises par le gouvernement le 17 mars dernier, le Premier Ministre a promis qu’une cellule ad hoc sera mise en place dès ce lundi 20 mars pour plancher sur le problème et le régler définitivement.
Chose promise, chose due.

La cellule a véritablement été mise en place ce lundi, par arrêté N° 2017-003/PMRT, selon un communiqué du gouvernement ; une cellule composée de six (06) personnes, présidée par LAWSON Boèvi Dodji, directeur des ressources humaines au ministère des enseignements primaire et secondaire et de la formation professionnelle.

Le seul constat triste fait de cette décision est que la cellule sera en latence pour le moment. Malgré l’urgence avec laquelle le gouvernement dit traiter cette crise dans le secteur de l’Education, l’Exécutif a certes créé la cellule mais, les modalités de fonctionnement et de démarrage des activités de cette cellule seront définies ultérieurement.

Voici l’intégralité du communiqué du gouvernement

Le vendredi 17 mars 2017, le gouvernement a pris des mesures en réponse au rapport produit par le groupe de travail sur le secteur de l’Education. Ainsi, conformément à ces mesures, une cellule ad hoc chargée de régler définitivement les questions de cotisations ou prélèvements opérés sur les salaires de certains enseignants auxiliaires avant leur reversement dans le cadre des fonctionnaires, a été créée ce lundi 20 mars 2017 par arrêté N° 2017-003/PMRT.

Cette cellule est placée auprès du ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative. Elle a pour mission de proposer dans les meilleurs délais des approches de solutions sur les questions de cotisations des enseignants auxiliaires à la Caisse de Retraite du Togo (CRT) et à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

La cellule ad hoc dispose de pouvoir d’investigations auprès des services publics, parapublics ou privés dans le cadre de sa mission.

La cellule ad hoc est composée comme suit :
LAWSON Boèvi Dodji, directeur des ressources humaines au ministère des Enseignements Primaire et Secondaire et de la Formation Professionnelle (Président)
Mme AHOLOU Akouavi, Epouse FIANKE, directrice de la gestion informatique du personnel de l’Etat (Rapporteur)
BAKPENA Baba Kokoga, directeur des finances au ministère de l’Economie et des Finances (membre)
ABOUSSA Ekoué Sitouvi, directeur des affaires communes au ministère délégué chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (membre)
KOUSSAGUE Dagnandin, directeur de recouvrement à la Caisse de Retraite du Togo (membre)
KPEGBA Yaotsè, directeur de recouvrement et immatriculation à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (membre)
Les modalités de fonctionnement et de démarrages des activités seront communiquées ultérieurement à tous les ministres sectoriels concernés :
Le ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative
Le ministre des Enseignements Primaire et Secondaire et de la Formation Professionnelle
Le ministre de l’Économie et des Finances
Le ministre Délégué chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation ¨Professionnelle ».
Fait à Lomé, le 20 mars 2017

Source:news.alome.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *