A la Une, Côte d’Ivoire, Sports

Hervé Renard: les raisons de son départ

HervéIl y a quelques jours, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) présentait le tout nouvel entraîneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. A cet occasion Sidy Diallo, le président de la FIF, a tenu à répondre aux journalistes qui étaient curieux de savoir pourquoi le choix ne s’était pas porté sur l’ex sélectionneur des Éléphants et champion de la CAN 2015, Hervé Renard. En effet, plusieurs rumeurs avaient appris qu’il était possible quel le technicien français revienne entraîner l’équipe de Côte d’Ivoire qu’il a quittée juste après le sacre de 2015. Selon plusieurs sources, le président de FIF, Sidy Diallo aurait appris qu’Hervé Renard avait manqué de respect à la sélection en la quittant à l’instar de Kasperczak en 1994.Hervé Renard, actuel sélectionneur de l’équipe du Maroc, ne s’est pas fait prier pour réagir. Il a aussitôt rétorqué apporté la réplique au président de la fédération ivoirienne. Il a profité pour donner les réels motivations de son départ.

Le sélectionneur du Maroc s’explique : «J’ai lu avec étonnement que j’avais manqué de respect à la Côte d’Ivoire en quittant la sélection. J’ai passé un super moment là-bas, nous avons vécu une aventure humaine formidable avec le groupe et avec le peuple en remportant la CAN. Je suis parti en raison des mauvaises relations que j’entretenais avec monsieur Sidy Diallo. Il m’était impossible de poursuivre dans un tel climat. Mais j’ai toujours conservé un immense respect pour le pays. Je souhaite d’ailleurs bonne chance à Marc Wilmots et à la Côte d’Ivoire. Monsieur Sidy Diallo a voulu simplement me rendre responsable de mon départ au lieu de faire son autocritique. Il a peut-être voulu placer quelques banderilles avant la fin de nos matches de qualification…»Le Maroc et la Côte d’Ivoire sont, en effet, dans le même groupe dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2018. Le match retour à Abidjan prévu au mois de novembre pourrait s’annoncer très intéressant.

Source:www.afrikmag.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *