A la Une, Afrique Centrale, Cameroun, Pays

Cameroun: un mandat d’arrêt lancé contre l’ancien ministre Essimi Menye

essimiLa justice camerounaise aux trousses d’Essimi Menye. Le Tribunal criminel spécial (TCS) a lancé un mandat d’arrêt contre l’ancien ministre camerounais des Finances et de l’Agriculture accusé de complicité de détournements de fonds publics entre 2008 et 2012, alors qu’il occupait encore le portefeuille des Finances.

Quelque 1,8 milliard de francs CFA auraient alors été versés sans aucune contrepartie au cabinet Challenger Corporation, appartenant à un certain Tchakui François.

Si la justice camerounaise est bien décidée à mettre la main sur Essimi Menye, s’oppose cependant une entrave. En effet, après son limogeage du gouvernement le 2 octobre 2015, l’ancien cadre du Fonds monétaire international (FMI) est sorti du Cameroun au motif d’une maladie. Evacué vers les États-Unis, il y vit depuis.

Le gouvernement camerounais a entrepris en 2006 une vaste opération de lutte contre la corruption. Dénommée “Opération Epervier”, elle a déjà pris dans ses filets des anciens caciques du pouvoir dont l’ancien secrétaire général de la présidence camerounaise, Marafa Hamidou Yaya ou encore Jean-Marie Atangana Mebara, lui aussi ancien secrétaire général de la présidence.

Pour beaucoup cependant, cette opération n’est qu’un règlement de comptes politique plutôt qu’une campagne de lutte contre la corruption.

Source:fr.africanews.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *