Affaires, Afrique de l’Ouest, Burkina Faso, Pays

Burkina: foire provinciale du riz du Gourma

riz

La secrétaire générale de la province du Gourma, Bernadette Sérémé a présidé l’ouverture de la foire provinciale du riz le samedi 1er avril 2017 à Yamba, localité située à 30km de Fada-N’Gourma.

La production du riz local prend son envol de plus en plus dans la province du Gourma. La foire provinciale du riz qui s’est ouverte le 1er avril 2017 dans la commune de Yamba a permis de mettre en relief, les différents acteurs de la chaîne notamment les producteurs, les transformateurs et les acheteurs.

Cette première édition qui se tient sous le thème « Promotion du riz local pour une sécurité alimentaire durable », a été portée sur les fonts baptismaux par l’union départementale des étuveuses de riz de Yamba avec l’accompagnement des services techniques de l’agriculture. Pour le président du comité local d’organisation, Amadou Lompo, la manifestation vise à valoriser la production, la transformation, la commercialisation et la consommation du riz local.

« Cette foire a permis aux participants de découvrir les différentes variétés de riz, de vendre et de créer des relation de marché entre producteurs, transformateurs et acheteurs», a signifié M. Lompo.

Pour la secrétaire générale de la province du Gourma, Bernadette seremé, cette foire vient apporter une part contributive à la promotion du riz local au Pays des hommes intègres. Pour Mme sérémé, la production nationale couvre seulement 47% des besoins de consommation de la population burkinabè et les importations de riz qui restent élevées, se chiffrant à plus de 20 milliards de FCFA.

« La contribution de la filière riz à la croissance économique est très modeste, pourtant la consommation annuelle par tête est passée de 18 kg en 1999 à 35 kg en 2013. Elle atteint actuellement 50 kg par personne dans les grands centres urbains tels Ouagadougou et Bobo-Dioulasso », a relevé la secrétaire général du Gourma. Elle a aussi soutenu que la transformation du riz local par l’étuvage crée des emplois et génère des revenus pour les femmes.

Dans cet élan, les producteurs et productrices du Gourma peuvent compter sur l’accompagnement du Projet riz pluvial dans leur besoin de production. M. Rodrigue Ouédraogo qui a représenté le coordonnateur du projet a souligné que son organisation a déjà aménagé plus 25000 hectares de bas-fonds rizicoles dont 1222 ha dans la région de l’Est.

« Pour l’année 2017, les perspectives sont l’accroissement de la production du riz local par l’aménagement 1400 ha dont 110 dans la région de l’Est. L’intensification de la mécanisation agricole et la formation de 750 étuveuses et l’amélioration de la commercialisation par des journées promotionnelles sont également envisagés », a indiqué M. Ouédraogo.

Les meilleures unions d’étuveuses ont reçu du matériel composé de marmites, de foyers, de bassines et biens d’autres ustensiles de cuisine. Les étuveuses de la commune de Yamba se sont hissées sur le haut du podium suivies respectivement de celles de Tibga et de Diabo.

Source:news.aouaga.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *