A la Une, Afrique de l’Ouest, Nigéria, Pays

Nigeria: le chanteur Sadiq Zazzabi dans le collimateur de la justice islamique (vidéo)

sadiqSadiq Zazzabi est une star de la chanson du nord du Nigeria. Il chante en haoussa sur l’amour, les questions de société et la politique. Depuis un mois, il est dans le collimateur de la justice islamique. On lui reproche la présence de femmes dans son dernier clip. Le titre s’intitule « Maza bayan ka », « Nous sommes derrière toi » en français.Cette chanson est à l’origine des poursuites contre Sadiq Zazzabi. Le clip est visible sur internet alors que le Conseil de la censure de Kano n’a pas donné son visa de diffusion. Dans 12 Etats du nord du Nigeria, toute œuvre artistique doit respecter la loi islamique en vigueur.

Aucun contact entre hommes et femmes n’est toléré dans les films. Les femmes n’ont pas le droit de chanter ou de danser. Sadiq Zazzabi lui est convaincu d’être victime d’une cabale politique.

Dans le morceau, l’artiste accuse – sans le nommer – Umar Ganduje, le gouverneur de l’Etat de Kano, d’avoir détruit l’héritage de son prédécesseur, Rabiu Kwankwaso. Le Conseil de la censure de Kano réfute d’être en opération commandée.

Depuis l’ouverture de son procès, Sadiq Zazzabi est soutenu par une foule vêtue de blanc et coiffée de chapeau rouge. Parmi ces supporters de nombreux musiciens, acteurs et réalisateurs. Lors de la dernière audience, le juge a demandé à ces soutiens de sortir du tribunal islamique. En vain. Le procès est ajourné. Et Sadiq Zazzabi a été libéré sous caution.

Source:www.rfi.fr

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *