A la Une, Afrique Australe, Afrique Centrale, Afrique du Sud, Cameroun, Maghreb, Maroc, Pays

Sophia Genetics: une technologie médicale à l’usage des diagnostics rapides

sophiaSophia Genetics est une technologie médicale de pointe qui promet un saut qualitatif en matière de santé publique en Afrique. Seulement trois pays bénéficient actuellement de cette haute technologie basée sur la fiabilité des résultats médicaux, à savoir le Maroc, l’Afrique du Sud et le Cameroun, plus précisément, l’hôpital du District de Bonassama à Douala dans la région du Littoral. Cette liste qui s’ajoute à l’Europe, le Canada, l’Australie, la Russie et l’Amérique Latine, a été dévoilée par le Collège Américain de Génétique et de Génomique Médicale, au cours de sa récente réunion annuelle à Phénix aux Etats-Unis

En adhérant à cette dernière technologie médicale, le Cameroun veut imprimer la célérité à l’analyse des données pour identifier aussitôt le mal à la racine ou encore les mutations à l’origine des maladies liées à la génétique. Notre pays rejoint ainsi un vaste réseau de 260 hôpitaux dans 46 pays qui partagent des observations cliniques, alimentant une base de connaissances biomédicales afin d’accélérer les diagnostics et les soins urgents. La technologie Sophia Genetics ambitionne de limiter les évacuations sanitaires, comme vous le savez très coûteuses pour les populations africaines en général, et celle des pays en développement comme le Cameroun.

La vision de Sophia Genetics est d’ailleurs de développer des solutions technologiques innovantes étendues aux zones rurales pour analyser le profil génomique des patients dans le but d’offrir de meilleurs diagnostics et des soins de qualité au plus grand nombre de patients, où qu’ils vivent. Selon le promoteur de cette médecine basée sur l’intelligence artificielle, Jurgi Camblong, il n’y a plus de barrières technologiques pour les hôpitaux africains partenaires qui avaient des difficultés jusque-là à offrir à leurs patients le même standard de tests génomiques que ceux des meilleurs centres médicaux en Europe et aux Etats-Unis.

C’est donc une belle opportunité d’accessibilité aux soins et d’espoir pour les patients modestes, exonérés désormais des tracasseries d’évacuation sanitaire, à condition bien-entendu que ce système soit intégré dans la majorité des formations sanitaires du Cameroun.

Sophia genetics, partenaire dans la prévention du cancer

Le cancer du sein par exemple est souvent présenté comme un « tueur en série » sur le continent, faute de diagnostics précis et de soins personnalisés. 60% des femmes atteintes, en décèdent contre 20% en Europe ou aux Etats-Unis. Selon un rapport de 2012 de International Prevention Research Institute, une détection précoce du cancer du sein pourrait accroitre l’espérance de vie de 30%.

De manière générale, le nombre des cas de cancers sur le continent pourrait dépasser les 1,6 millions chaque année d’ici 2030. Alors que l’expertise oncologique se situe à différents endroits à travers le monde, Sophia Genetics entend mettre à profit le savoir d’un spécialiste à Paris pour sauver un patient à Tignère par exemple.

Grâce à la publication rapide des tests génomiques dans le monde, la transformation les données brutes en information utile dans le contexte clinique, et le partage du savoir à travers sa communauté, Sophia Genetics démocratise assurément la médecine basée sur les données pour sauver des vies. Plus d’informations sur www.SophiaGenetics.com.

Source:crtv.cm

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *