Affaires

Sierra Leone: les autorités reportent la vente aux enchères d’un diamant brut

diamant brutLes autorités sierra léonaises annoncent avoir renvoyé au 11 mai prochain la vente aux enchères d’un diamant brut de 709 carats découvert en mars, qui était initialement prévue mercredi.

À l’issue de la semaine de réception des propositions d’achat, elles n’ont enregistré que six offres et ont donc décidé de repousser l’opération. On parle aussi d’intérêt manifesté par de potentiels acheteurs des Émirats Arabes unis, d’Israël, de Belgique et d’Afrique du Sud :

“Nous avons eu plusieurs parties externes qui ont exprimé leur intérêt au processus ; nous avons donc décidé d‘étendre la période d’offres et nous allons l‘étendre jusqu’au 10 mai 2017, “ explique Sahr Wonday, Directeur général de l’Agence nationale des Mines.

Mis au jour dans la province de Kono à l’Est du pays par Emmanuel Momoh, un pasteur évangélique, ce diamant serait entre le 10e et le 15e plus gros jamais découvert dans le monde et le plus important depuis près d’un demi-siècle en Sierra Leone.

“Le gouvernement veut attirer, autant que possible de gens du monde entier et parler au monde pour dire qu’il y a encore des diamants en Sierra Leone et qu’il faut que les investisseurs viennent investir ici,” soutient Emmanuel Momoh qui devra verser au gouvernement un certain pourcentage du produit de la vente en taxes, sans compter d‘éventuels impôts sur le revenu.

Jusqu‘à mercredi, la valeur du diamant n‘était pas estimée, d’après le directeur général de la NMA. Pour l‘évaluer avec précision, il faudrait un nettoyage particulier du diamant et l’utilisation de machines dont le pays ne dispose pas actuellement, a-t-il dit.

La pierre précieuse a été au centre de la guerre civile en Sierra Leone durant les années 90, alimentant notamment les achats d’armes et autres munitions.

Source:fr.africanews.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *