Afrique Centrale, Cameroun, Pays

La collection théâtrale ‘Dramaturgie du Cameroun’ se livre

dramatrge

Une femme, Nicaise Malgloire Wegang, et quatre hommes : Denis Sufo Sufo, Wakeu Fogaing, Eric Delphin Kwégoué et Jean Robert Tchamba. Cinq auteurs connus de la scène théâtrale camerounaise mettent en commun leurs plumes pour donner forme à une œuvre de 218 pages : la collection théâtrale « Dramaturgie du Cameroun ».

Le recueil a été présenté le 24 mars dernier au Goethe Institut à Yaoundé. Ici, pas de style figé, chacun y est allé de sa sensation, de son inspiration.

Comme l’indique la coulée d’encre en première de couverture, le recueil ne s’entoure pas de restriction. La liberté est visible entre les cinq œuvres.

En 28 pages par exemple, « Haute cour 6 600 » de Denis Sufo Sufo dresse le récit du procès populaire de dictateurs qui essayaient de s’évader lorsqu’ils ont été interceptés par deux jeunes, Amos et Nassara.

« Le retour » de Wakeu Fogaing pour sa part relate l’histoire de M. Drack, parti de son foyer 31 ans plus tôt. Des décennies au cours desquelles il ne donnait aucune nouvelle, mais envoyait tout de même des sous à sa famille. A son retour, grande est sa surprise lorsqu’il se fait repousser par son épouse qui lui avoue n’avoir jamais touché à ses sous…

Des productions qui n’altèrent pas la pertinence des trois autres pièces du recueil : « Out », « Qu’il en soit ainsi » ou encore « Les amazones 1 ».

La sensibilité des thèmes noircit les lignes de cette œuvre (justice, vanité, amour, homosexualité, question du genre…). Le lecteur ne saurait rester indifférent. Normal alors que certains de ces textes fassent l’objet d’études universitaires en France ou soient nominés dans des concours internationaux.

Tant les sujets abordés se veulent d’actualité et pertinents. Au cours des échanges qui ont articulé cette soirée dédicace, des célébrités des planches à l’instar d’Ambroise Mbia, Bassek Fils Miséricorde et Azazou, ont loué l’aboutissement d’une telle initiative soutenue par Eric Delphin Kwégoué.

La collection théâtrale éditée en France par Ecritures Théâtrales Grand Sud Ouest est accessible au prix de 6 500 F. Une somme qui permettra de ramener un bout de théâtre chez soi.

Source:cameroon-tribune.cm

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *