Blick Bassy: « Le Moabi Cinéma » et l’immigration

95 total views, 3 views today

bassi

La nouvelle était passée presque inaperçue : celle de la consécration du bluesman camerounais Blick Bassy, récompensé du grand prix littéraire d’afrique noire pour son roman « Le Moabi cinéma », publié aux éditions Gallimard.

Auteur, compositeur, interprète, né en 1974 à Yaoundé, ce passionné de musique traditionnelle ayant collaboré avec plusieurs icônes comme Manu Dibango ou Cheikh Tidiane Seck, a réussi son pari romanesque. Dans son oeuvre, l’artiste aux multiples talents se penche à la fois avec humour et gravité sur les tracasseries morales de l’obtention du visa pour un Camerounais lambda.

Source:fr.africanews.com

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.