A la Une, Afrique Centrale, Cameroun

Martin Poulibe: l’expérience au service du 7e art

Martin PoulibeRien ne le prédestinait au cinéma. C’est par un hasard qu’il se découvre des talents d’acteur en mai 2002. « C’est un concours de circonstances que je me retrouve dans ce monde.

Des jeunes sont venus dans mon bureau faire un film et c’est par ce canal que je suis devenu acteur », confie Martin Poulibe. Et d’ajouter : « Ils sont venus avec quelqu’un qui jouait mal et pendant la pause j’ai voulu lui montrer comment on joue et par inadvertance ils m’ont filmé ».

Cette scène se déroule en mai 2002 et depuis lors, il ne quitte plus les projecteurs. Son secret, il le tire dans le travail et le sérieux qui l’accompagnent dans tout ce qu’il entreprend.

« Quand on sait pourquoi on fait quelque chose, on le fait forcément bien », précise-t-il. Ses rôles sont diversifiés. De chef bandit à chef d’entreprise, l’acteur sait s’adapter à toute situation comme c’est le cas dans « Au cœur de l’amour » ou de « Paris À Tout Prix » de Joséphine Ndagnou.

Diplômé d’université, Martin Poulibe, historien archéologue, a dans son escarcelle deux « Canal d’Or » et bien d’autres prix. Seulement, il déplore le fait que le métier d’acteur ne puisse pas nourrir son homme au Cameroun.

La raison de cette situation précaire se trouve dans la fréquence des propositions de tournage de film. Cinquantenaire, marié et père de nombreux enfants, l’acteur n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Son rêve, c’est de devenir un acteur à l’international.

Source:cameroon-tribune.cm

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *