A la Une, Afrique Centrale, Cameroun, Pays

Basket-ball: les Africains à l’assaut des play-offs NBA 2017

nbaLa saison régulière du Championnat nord-américain de basketball (NBA) s’est achevée ce 13 avril. Place dans deux jours à la phase finale (play-offs). Une dizaine de joueurs africains sont concernés par ces play-offs NBA 2017 dont le Camerounais Luc Mbah a Moute.

La phase finale du Championnat nord-américain de basketball (play-offs NBA) doit durer près de deux mois, de la mi-avril à début juin. Une dizaine d’Africains espèrent disputer les finales NBA, à partir du 1er juin.

Parmi ceux qui portent les couleurs d’une sélection africaine – ou qui sont susceptibles de le faire – [1] certains sont appelés à jouer un grand rôle durant ces play-offs 2017.

CONFERENCE OUEST

• Golden State Warriors – Portland Trail Blazers

Le Nigérian Al Farouq Aminu et les Blazers de Portland résisteront-ils aux Warriors de Stephen Curry et de Kevin Durant ? L’intérieur de 27 ans et l’arrière américano-libérian Noah Vonleh vont vraisemblablement passer un mauvais moment face à Golden State. A noter que Portland ne pourra toujours pas compter sur son pivot américano-nigérian Festus Ezeli, blessé de longue durée.

• Los Angeles Clippers – Utah Jazz

Les qualités de défenseur de Luc Mbah a Moute sont toujours très prisées lorsque les play-offs commencent et que les équipes NBA délaissent un peu le spectacle. Le Camerounais de 30 ans ne va disputer la phase finale que pour la quatrième fois de sa carrière, mais son expérience pourrait s’avérer utile face au Jazz d’Utah. En face, il y aura les Français Boris Diaw et Rudy Gobert, voire Joel Bolomboy. L’Ukraino-Congolais espère grappiller du temps durant ces play-offs, après une première saison NBA d’apprentissage.

• Houston Rockets – Oklahoma City Thunder

Verra-t-on un duel américano-nigérian entre l’intérieur de 20 ans Chinanu Onuaku côté Houston et l’arrière de 24 ans Victor Oladipo côté Oklahoma City ? Le joueur du Thunder vit dans l’ombre de Russel Westbrook mais prendre des responsabilités ne l’effraie pas. Quant au débutant (« rookie ») Onuaku, il s’est surtout signalé cette saison en marquant des lancers francs avec un tir à la cuillère plutôt inhabituel…

• San Antonio Spurs – Memphis Grizzlies

Pas de joueurs africains concernés.

CONFERENCE EST

• Boston Celtics – Chicago Bulls

Pas de joueurs africains concernés.

• Washington Wizards – Atlanta Hawks

Pas certain que l’intérieur américano-nigérian Daniel Ochefu joue beaucoup, voire joue tout court contre les Hawks. Sa première saison en NBA a été discrète.

• Toronto Raptors – Milwaukee Bucks

Pascal Siakam aura sans doute une mission bien périlleuse durant ce premier tour : coller aux chaussures du Grec d’origine nigériane Giannis Antetokounmpo, un des meilleurs joueurs de la saison 2016-2017. Il partagera cette tâche ingrate avec l’hispano-congolais Serge Ibaka. Le duel de Siakam et d’Ibaka avec le « Greek Freak » (la « bête grecque », Ndlr) sera l’une des clés de cette confrontation.

• Cleveland Cavaliers – Indiana Pacers

Les champions NBA en titre ont recruté le Cap-Vardien Walter Tavares juste avant les play-offs. Le pivot de 2 mètres 21, habitué à faire de la figuration en NBA, tient sans doute enfin une chance de s’illustrer. Il croisera peut-être la route de l’ailier américano-sénégalais Georges Niang, dont la première saison aux Pacers d’Indiana a été plutôt timide.

[1] Nous n’avons pas pris en compte les joueurs nés en Afrique ou d’origines africaines qui ont décidé de défendre les couleurs d’autres pays, comme Serge Ibaka ou Giannis Antetokounmpo.

Source:www.rfi.fr

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *