Afrique de l’Ouest, Bénin, Burkina Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Pays, Sénégal, Togo

Lancement d’Al Baraka, 1er fonds commun de placement islamique de l’UEMOA

albarkaLe premier Fonds commun de placement islamique de l’espace UEMOA, dénommé FCP Al Baraka, a été lancé, mercredi à Dakar, pour permettre aux investisseurs désirant effectuer des placements dans des produits financiers d’investir en bourse.

Créé à l’initiative conjointe de CGF Bourse et de CGF Gestion, FCP Al Baraka est une innovation majeure qui respecte les principes de la Charia. Il compte apporter une réponse aux attentes des investisseurs et des épargnants qui souhaitent investir en Bourse.

« L’initiative de ce produit innovant, structuré en respect des règles de la finance islamique, confirme le fait que l’industrie financière africaine est plus que jamais impliquée dans la recherche de solutions adaptées à nos économies », a expliqué la directrice générale de CGF, Marie Odile Sène Kantoussan.Elle a précisé que le FCP Al Baraka va être géré par les gérants de portefeuille de CGF Gestion, qui sont des professionnels reconnus en la matière avec plusieurs mandats de gestion collective à leur actif, depuis plus de 15 ans.

« Le Fonds commun de placement bénéficie d’un réseau de distribution assez large qui devrait à terme permettre à tout épargnant du Sénégal, de l’UEMOA et de la diaspora de pouvoir souscrire, partout sur le territoire de l’Union et aussi à travers internet, et de mieux connaître notre marché », a dit Mme Kantoussan.

La stratégie d’investissement du FCP Al Baraka sera axée sur la rentabilité des placements dans des investissements dans des titres et des secteurs attractifs et pérennes, indique un document.

Le FCP Al Baraka ne pourra investir plus de 15 % de son actif dans des valeurs mobilières émises par un même émetteur, sauf s’il s’agit de valeurs émises ou garanties par des Etats de l’UEMOA, pour lesquels ce plafond sera porté à 25 %.

Source:fr.allafrica.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *