Afrique de l’Ouest, Mali, Pays

Mali: la paix et la réconciliation, des axes prioritaires du gouvernement

gov

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita a fixé les axes prioritaires de l’action du nouveau gouvernement, dont la paix et la réconciliation nationale, lors du premier Conseil des ministres tenu dimanche, a indiqué un communiqué officiel.

Il s’agit, selon le communiqué cité par les médias, de « parachever la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger », « d’apaiser le climat social », « de mettre en œuvre le Programme présidentiel d’urgences sociales » et d’adapter la diplomatie malienne « aux exigences de notre place et de notre rôle dans les questions régionales et internationales ».

Pour la réalisation de l’action gouvernementale, le président Keita a exhorté les membres du gouvernement à former une « équipe unie et solidaire, animée par le souci de l’intérêt supérieur de notre pays ». Il a rappelé que l’Accord de paix est « une chance réelle de préserver l’unité et la diversité de notre pays ».

M. Keita a en outre mis l’accent sur la nécessité de mettre en œuvre « dans les meilleurs délais, le Programme présidentiel d’urgences sociales » qui « s’étendra sur la période 2017-2020 » et « concernera les secteurs de l’eau, de l’éducation, de l’énergie, de la santé et des pistes rurales ».

Sur le plan diplomatique, le président a invité le gouvernement à « consolider notre présence sur la scène sous régionale, régionale et internationale », en veillant en particulier au rôle du Mali « dans l’analyse et le traitement des questions de sécurité collective ».

Au plan social, le président malien a félicité le nouveau Premier ministre, élu le 8 avril dernier, pour « la promptitude avec laquelle il s’est occupé de la situation et les efforts consentis pour aboutir à une solution ».

Selon le communiqué, le Conseil des ministres a pris acte d’une communication relative à la signature d’un accord avec les syndicats des secteurs de la Santé, du Développement social et de la Promotion de la Femme dans le cadre de la grève illimitée déclenchée le 9 mars 2017. Sur les neuf points de revendications, 8 ont fait l’objet d’un accord total et un d’un accord partiel. Les syndicats ont décidé de lever leur mot de grève illimitée à compter du 16 avril .

Le conseil des ministres a remercié la Commission de réconciliation et les syndicats pour les efforts consentis pour soulager les populations.

Le nouveau gouvernement malien, formé mardi dernier, comprend 35 membres dont onze nouveaux. Le gouvernement compte huit femmes, dont deux nouvelles.

Source:news.abamako.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *