Afrique de l’Ouest, Guinée, Pays

Le Sénégal invité d’honneur des « 72h du livre de Conakry »

livreLe Sénégal est le pays invité d’honneur des « 72h du livre de Conakry », la capitale guinéenne, désignée capitale mondiale du livre par l’UNESCO pour 2017, a annoncé à l’APS Ibrahima Lô, directeur du Livre et de la Lecture.

Le chef de l’Etat Macky Sall « a accepté cet honneur et a instruit le ministre de la Culture et de la Communication d’organiser la participation de notre pays » à cet évènement, occasion de « nombreuses activités » autour du livre, du 23 au 27 avril, a-t-il fait savoir.

Le choix porté sur le Sénégal se justifie selon lui par « son dynamisme, sa riche production littéraire et ses réalisations dans le secteur du livre, de l’édition et de la lecture ».

A ces raisons, il fait ajouter « l’amitié exemplaire et les solides relations de coopération entre les deux pays-frères », a fait valoir le directeur du Livre et de la Lecture.

Il a annoncé que dans cette perspective, une délégation d’une trentaine de personnes sera à Conakry à partir du samedi, « pour quatre à cinq jours », en vue de « magnifier les Lettres sénégalaises, mais aussi apporter notre contribution au bon démarrage de cet événement, +Conakry capitale mondiale du livre+ ».

Elle sera notamment composée d’écrivains et d’éditeurs appelés à « présenter la production littéraire de notre pays », mais aussi de slameurs, « un genre assez prisé qui porte le contenu du livre en particulier ».

Des artistes, animateurs, des représentants d’associations professionnelles du livre et de la culture et d’institutions nationales vont compléter la délégation sénégalaise, a indiqué le directeur du Livre et de la Lecture.

Il est prévu une allocution du ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, qui va ensuite présider avec son homologue guinéen le vernissage d’une exposition de livres au stand du Sénégal, a-t-il renseigné.
Une « soirée artistique de reconnaissance animée par la talentueuse chanteuse Titi » et son groupe musical sera aussi offerte aux participants par la délégation sénégalaise, a ajouté Ibrahima Lô.

De même, le Sénégal compte également, à cette occasion, rendre « un hommage mérité », à titre posthume, à l’écrivain guinéen Camara Laye, longtemps exilé au Sénégal,

L’universitaire Boubacar Barry, d’origine guinéenne et enseignant retraité de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD)), ainsi que l’écrivain Djibril Tamsir Niane, des personnalités guinéennes liées au Sénégal, seront associés à cet hommage, selon Ibrahima Lô.

Les participants sénégalais, écrivains, éditeurs et universitaires sénégalais, vont par ailleurs participer à des colloques et conférences à l’agenda de cette manifestation, a poursuivi M. Lô.
D’après le directeur du Livre et de la Lecture, « la Guinée ne doit pas porter seule cet évènement, toute l’Afrique doit y contribuer en général et en particulier l’espace ouest-africain ».

« Je disais à Paris, il y a trois semaines, lorsque nous nous sommes rencontrés avec nos collègues guinéens et autres de l’espace ouest-africain, au Salon du livre de Paris, que c’est vrai que c’est Conakry qui est à l’honneur, mais cet honneur, nous devons le porter ensemble », a commenté Ibrahima Lô.

De cette manière, la communauté internationale porterait « un autre regard sur le livre en Afrique, sur l’édition et tous les problèmes qui tournent autour de cette activité importante », a-t-il soutenu.

Ce déplacement à Conakry est un des volets d’un « large programme d’activités » qui sera déroulé à l’extérieur comme à l’intérieur du Sénégal, pour commémorer la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, prévue dimanche, a indiqué Ibrahima Lô.

Source:fr.allafrica.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *