A la Une, Afrique de l’Ouest, Libéria, Pays, Politique, Présidentielles 2017

Liberia/Présidentielle 2017: le candidat Georges Weah suspecté

georgeA l’approche de la présidentielle d’octobre 2017 au Liberia, des voix anonymes s’élèvent à Monrovia, la capitale du pays, pour remettre en cause la nationalité libérienne du candidat George Weah, qui serait aussi un américain.

En rapport avec ces suspicions, le journal Daily Observer a assuré avoir reçu des observations de certains libériens que le candidat Weah détiendrait un passeport américain et que sur cette base il ne peut se présenter à aucune élection au Liberia.

Selon une source, le fait pour Weah de détenir un passeport américain signifie qu’il a renoncé à sa citoyenneté libérienne et que par conséquent il ne peut briguer un poste électif en vertu de la Constitution et des lois électorales du pays.

En réaction à ces accusations, la direction de communication de Weah a estimé que l’affaire de passeport américain n’est plus une nouveauté dans le pays.

Soulignons que cette polémique avait été démentie l’année dernière par le parti d’opposition Congrès pour le Changement Démocratique (CDC) qui a estimé que l’information qui a circulé sur le réseau Facebook que Weah détient un passeport américain est fausse.

Samora Wolokollie, le secrétaire général adjoint du CDC avait mis au défi quiconque prétend que Weah est un américain à fournir des éléments de preuve et que l’accusation doit être présentée par le plaignant en personne.

En perspective de la prochaine présidentielle, George Weah a annoncé sa candidature sous les couleurs du parti CDC. Ce sera la deuxième fois que l’ex joueur international va tenter sa chance à une présidentielle après une infructueuse tentative en 2005 cintre l’actuelle présidente Mme Ellen Johnson Sirleaf.

L’ancienne gloire du football africain a récemment fait le tour de certaines capitales ouest africaines dont Accra au Ghana en mi-février dernier et a invité le Président Nana-Akufo Addo à peser de tout son poids auprès de la CEDEAO pour que les élections à venir au Liberia soient crédibles et transparentes.

Source:koaci.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *