A la Une, Afrique Centrale, Congo, Pays

Un an déjà, Papa Wemba « le roi de la rumba » s’en est allé !

papa wembaL’annonce de son décès sur scène ce 24 avril 2016 à Abidjan était difficile à accepter par les internautes de par le monde. « Impossible », « Il preste actuellement à Abidjan », « Arrêtez vos blagues pourries », peut-on lire encore dans les commentaires dans les minutes qui ont suivi la publication de l’information.

Ce n’est qu’à après la diffusion d’une vidéo le montrant s’écrouler au sol et le message du groupe Magic System qui l’a invité à la neuvième édition du Festival de musique d’Anoumabo (FEMUA) qui annonçait son décès.

C’était de fortes émotions constatées dans le monde le dimanche matin 24 avril 2016. Le monde musical mondial était attristé par la perte de cette icône de la rumba congolaise.
Le CG #FEMUA9 a le regret d’annoncer le décès de PAPA WEMBA, dû à un malaise sur scène dans la nuit du 23-24/04/2016 pic.twitter.com/DDPyR5D459

— FEMUA (@FEMUAOfficiel) 24 avril 2016
Touché par un malaise sur scène, il a tiré sa révérence quelques minutes plus tard. Un deuil national de trois jours a été observé en sa mémoire.

Pendant ces obsèques à Kinshasa en mai 2016, le ministre de la Culture de l’époque avait au cours de son allocution annoncé qu’il avait l’intention de soumettre au gouvernement un projet de construction d’une salle de spectacle moderne à laquelle sera annexée un musée où seront exposés les effets personnels de Papa Wemba.

Le gouvernement congolais devrait pour honorer la mémoire de Papa Wemba proposer également à l’UNESCO que la rumba congolaise soit inscrite sur la liste du patrimoine immatériel mondial.
Cette année, le groupe Magis Systèm a aussi promi d’honorer sa mémoire à la 10ème édition du Festival de musique d’Anoumabo (FEMUA).

Papa Wemba est une légende de la musique africaine. Dans les années 1960-1970, avec son groupe Zaïko puis en solo, il va faire rayonner la rumba congolaise à travers le monde. Il formera des générations de musiciens dont certains poursuivront de grandes carrières, comme Koffi Olomidé. Il est également l’une des figures emblématiques de la SAPE, la Société des ambianceurs et personnes élégantes. Mode vestimentaire, mais aussi art de vivre, les sapeurs on fait des émules de Kinshasa à Paris et inspire aujourd’hui de nombreuses pop stars africaines-américaines.

Source: cameroonweb.com

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *