Afrique Centrale, Cameroun, Pays

Voici la jeune peintre camerounaise aux mains magiques

artiste

Dans un pays comme le Cameroun où les écoles d’arts sont très rares, les jeunes talentueux essaient de se débrouiller par eux-mêmes pour trouver leurs voies.

Ceux qui ont la chance d’entrer dans l’une de ces écoles bénéficient plus ou moins d’une formation qui vient forger leur art.

La jeune camerounaise Grace Dorothée, est de ces jeunes-là ! Elle a décidé de faire du dessin, son art, sa passion, son métier. Après son baccalauréat elle va s’inscrire à l’école d’art dans une ville près de Douala, capitale économique.
Au fil des exercices, du travail acharné, elle se positionne de plus en plus comme une artiste peintre en train d’être accomplie. A ses débuts; il y a quelques années, elle s’est illustrée en réalisant des portraits pour quelques stars camerounaises à l’instar de Stanley Enow.

Elle compte finir sa formation, dans cette école, même si elle n’est pas la plus prestigieuse de ses rêves, et s’investir pleinement dans cet art. Malgré le fait que son entourage proche lui reproche parfois de s’être lancée dans une aventure peu rentable.En Afrique l’art n’a pas encore atteint un véritable niveau de consommation. Les artistes qu’ils soient peintres, dessinateurs, ne vivent pas toujours et encore pleinement de leur art.

La jeune artiste, inspirée et habitée par l’esprit de Picasso, lui-même qui était assez inspiré par l’art dit primitif africain, est assez suivie sur les réseaux sociaux, et ses œuvres assez appréciées. Preuve qu’elle est en train de se frayer son chemin, et essaie d’y poser ses marques.
Source:www.cameroonweb.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *