A la Une, Afrique Centrale, Congo, Pays

Congo: Brazzaville dans la fièvre des législatives avant l’heure

brazzaLes Congolais vont dans les prochaines semaines élire 151 députés, contre 139 en 2012, à l’occasion des législatives dont la date n’a toujours pas été fixée. Cependant, certaines zones de Brazzaville qui enfreignent à la loi semblent déjà être en précampagne. Une attitude dénoncée à la fois par les états-majors politiques et le Conseil supérieur de la liberté de communication.

« Les populations du quartier appellent le leader X à faire acte de candidature pour les législatives », « Le candidat Y est l’espoir de notre génération et de tout le pays ». Ces slogans sont inscrits sur des banderoles le long de certaines artères de Brazzaville qui affiche les allures d’une campagne.

Cette attitude est dénoncée dans d’autres états-majors, qui attendent patiemment que les dates de la campagne et de l’élection soient fixées par les autorités. « C’est antidémocratique parce que la date n’est pas encore connue. Comment les gens peuvent être déjà en campagne pour pouvoir un peu parler de leurs leaders comme ceci comme cela ? », explique un militant.

« Il faut attendre la date prévue », « à la télé c’est la même chose. C’est la fièvre des campagnes, mais les chefs des partis doivent faire ressaisir leurs militants. Ce n’est pas du tout normal. Qu’ils fassent attention parce que c’est une attitude qu’il ne faut pas encourager », ou encore « pour le moment, le gouvernement n’a même pas fixé, par exemple, la date. Je ne sais pas pourquoi les gens se précipitent ?»… voilàa ce que l’on peut entendre dans les rues de Brazzaville.

La loi appliquée par le Conseil supérieur de la liberté de communication interdit les actes qui frisent la campagne électorale avant son lancement officiel. Aux prochaines législatives, les Congolais auront à élire 151 députés contre 139 dans l’Assemblée nationale sortante.

Source:www.rfi.fr

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *