A la Une, Afrique de l’Ouest, Côte d’Ivoire, Pays

Cote d’Ivoire: la génération « You Fazer » crée une fondation

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), quality = 100

La génération You Fazer a décidé de porter sur les fonts baptismaux une fondation pour promouvoir les arts et la culture en Côte d’Ivoire.

Considéré comme le précurseur de la musique zouglou et initiatrice des chants d’animation dans les établissements scolaires, secondaires et universitaires en Côte d’Ivoire dans les années 78, 79, 80, 81 pendant les compétitions de l’Office ivoirien des sports scolaires et universitaires (Oissu), cette génération entend apporter sa pierre à la construction d’une conscience artistique nationale.

C’est le sens de l’Assemblée générale constitutive de cette Fondation dénommée, « Fondation You Fazer pour les arts et la culture (Fyfac) », tenue le 26 avril 2017, à Abidjan-Cocody dans l’enceinte du Lycée Classique.

A l’issue de ses assises qui a regroupé de nombreuses personnes qui ont connu et animé la vie culturelle et sportive à cette époque, Dr Roger Armand Capri alias « You Fazer » a été porté à la tête de ladite fondation.

Son investiture est prévue pour le 6 mai 2017, au lycée classique d’Abidjan. Grand animateur des compétitions Oissu, « You Fazer » a imposé à l’Afrique et particulièrement à la Côte d’Ivoire les rythmes tels que « Ambiance Facile », « Sobregaz » et « Wôyô » devenu un peu plus tard le Zouglou.Cette fondation a vu le jour, à l’initiative de Félix Alain Tailly (ingénieur culturel et Docteur en lettres) et le Professeur Roger Capri, Docteur en économie et développement alias « You Fazer ».

La mise en place de cette fondation répond d’une part à un devoir de mémoire et d’autre part à l’activisme pour la reconnaissance des œuvres de l’esprit.

La Fondation « You Fazer » pour les arts et la culture s’est assignée plusieurs objectifs. Il s’agit pour cette génération de faire la promotion des arts et de la culture par le biais de l’école, du sport et de la musique, la danse et le chant. Ce qui servira, expliquent ces initiateurs, de tremplin pour atteindre les autres objectifs.

La Fyfac entend promouvoir la paix, la conscience nationale, la cohésion sociale et la démocratie pour une Côte d’Ivoire meilleure, unie et prospère.

A cela, il faut ajouter également la promotion de la femme et de la jeunesse pour favoriser leur insertion adéquate dans le tissu économique et social de la Côte d’Ivoire. Et leur participation au processus de développement durable.

Source:Fratmat.info

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *