A la Une

Le président kényan promet une augmentation de 18% du SMIG

Uhuru-KenyattaCe premier mai, fête du travail marqué par des annonces de chefs d‘États en Afrique.

Au Kenya, le président Uhuru Kenyatta a annoncé des réformes de la législation du travail avec en ligne de mire une augmentation du salaire minimum (10 955 shillings [$106 USD]) de 18 %.

Il a aussi annoncé aux travailleurs , ce lundi une hausse des primes non imposables et la revalorisation des heures supplémentaires à 100 000 shillings (970 USD) “pour les salariés à faible revenu”.

“Nous savons que pendant deux années consécutives, nous n’avons pas augmenté le salaire minimum. Ainsi, après consultation avec les syndicats, j’ai réalisé que le salaire minimum devait être augmenté de 18 %”

“Nous voulons continuer à faire ces choses. Donnez-nous la possibilité de poursuivre le bon travail,” a exhorté le Président Kenyatta, faisant référence aux élections à venir du 8 août dont il est candidat pour un nouveau quinquennat.

Le président a également annoncé que le gouvernement a mis au point une application du droit de travail mobile, ce qui permettra l’accès aux lois en ligne et sur les téléphones mobiles.

“Mon Administration a lancé ses réformes qui nous rendront encore plus attrayante pour les investisseurs nationaux et étrangers”, a-t-il ajouté.

Raila Odinga sera opposé à Uhuru Kenyatta le 8 août sous la bannière de la principale coalition d’opposition, l’Alliance Nationale (NASA).

A lire aussi :

Photo du profil de Kamèla Blaiz

À propos Kamèla Blaiz

Journaliste à Africa Top Success

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *